Questions & réponses à propos des chirurgies

Qu’est-ce qu’une alvéolite?

4 juin 2015

Après une extraction dentaire, un caillot de sang se forme afin d’arrêter le saignement de la plaie. Cela permet de protéger l’os et les nerfs qui se retrouvent dans l’alvéole et de favoriser le processus de guérison. Une alvéolite est causée par la perte partielle ou totale du caillot de sang. Si le caillot est délogé du trou seulement quelques jours après la chirurgie, comme la guérison de la plaie n’est pas terminée, elle n’est plus protégée. En effet, l’os et les nerfs sont alors exposés à la nourriture, aux débris et à l’air qui peuvent causer de la douleur supplémentaire. Les risques d’infection sont également plus importants. L’alvéolite est une complication de l’extraction dentaire dans 2 à 5 % des cas. alvéolite

Que se passe-t-il après une chirurgie orthognatique?

4 juin 2015

Voici les procédures à suivre après une chirurgie orthognatique afin de vous assurer d'une guérison optimale de votre blessure. Lorsque vous allez vous réveiller, vous allez avoir des élastiques entre vos broches du haut et du bas afin de guider la fermeture de votre bouche. Puisque vous allez éprouver de la difficulté à ouvrir pleinement la bouche durant les premiers jours, il est suggéré d’adopter une diète molle ou liquide durant ce temps. Malgré ceci, vous allez être capables de bien respirer et parler. La douleur postopératoire est habituellement bien contrôlée par l’utilisation d’analgésique sous forme liquide pris oralement ou par voie intraveineuse. Les élastiques seront en place pour une durée d’environ deux semaines et une guérison d’environ 6 à 8 semaines est nécessaire avant de pouvoir mastiquer normalement et de revenir à votre diète habituelle. Après votre opération, il est important de boire beaucoup de liquide clair. Une quantité adéquate de liquide est nécessaire afin de stopper les effets des produits injectés lors de l’anesthésie générale.Une hygiène dentaire impeccable est très importante (brossage 4 à 6 fois par jour) suite à une chirurgie orthognatique. Le brossage doit être effectué directement sur les dents. En plus du brossage, un rince-bouche, habituellement à base de Chlorhexidine (Savacol), devra être utilisé.après une chirurgie orthognatique  
Chirurgie orthognatique

Est-il possible de traiter l’apnée du sommeil sans chirurgie?

4 juin 2015

Il existe plusieurs moyens de traiter l'apnée du sommeil sans chirurgie. Il est possible de modifier les habitudes de vie qui prédisposent à l'apnée du sommeil, d'utiliser un appareil de ventilation à pression positive continue (P.P.C.) ou de porter un appareil dentaire durant la nuit. Il est recommandé pour toutes personnes souffrant d'apnée du sommeil d'adopter de saines habitudes de vie. Cela comprend:
  • de cesser de fumer
  • de maintenir un poids santé
  • d'adopter un horaire de sommeil régulier et de dormir sur le côté
  • de diminuer la consommation de caféine
  • de traiter la congestion nasale et les allergies
Si l'apnée du sommeil est de modérée à sévère, il est alors recommandé de porter un appareil de ventilation à pression positive continue (P.P.C.). La pression positive continue ou P.P.C. signifie que de l’air est poussé par une pression positive continue au niveau des voies respiratoires de façon à les maintenir ouvertes. Il existe deux types d'appareil: un appareil fixe et un appareil automatique. Un appareil à P.P.C. et un masque, incluant l’encadrement et l’enseignement dont vous avez besoin, peuvent coûter entre 1200$ et 2500$. Corriger l'apnée du sommeil sans chirurgieIl est aussi possible d'utiliser un appareil buccal moulé par un dentiste pour le traitement de l'apnée du sommeil légère à modérée. Cette gouttière portée dans la bouche durant la nuit sert à tenir la mâchoire inférieure et la langue vers l’avant, ce qui a pour effet de maintenir l’ouverture des voies respiratoires supérieures. Toutefois, ce type d’appareil ne convient pas à tous les patients, n’offre pas d’aussi bons résultats que l’appareil à P.P.C. et peut occasionner des problèmes de mâchoire, de dents ou de gencives.  
Apnée du sommeil

Quelle est la formation du chirurgien maxillo-facial?

8 mai 2014

La formation en chirurgie craniofaciale s’acquiert de différentes façons. Par exemple, suite à l’obtention d’un diplôme en médecine dentaire, le dentiste peut décider de continuer ses études et d’effectuer une résidence en milieu hospitalier. Cette résidence peut durer entre 4 et 7 ans. Il acquiert alors des connaissances dans le domaine de la chirurgie générale et esthétique, des pathologies, des soins intensifs et de l’anesthésie générale. Le chirurgien maxillo-facial ne traite pas seulement la bouche, mais bien l’ensemble des infections des maxillaires et du visage. Cela inclut une formation approfondie pour traiter les dysmorphoses faciales et une connaissance complète de la chirurgie orthognatique. Les programmes de formation au Québec mettent beaucoup d’accent sur la chirurgie des maxillaires dite orthognatique. La chirurgie craniofaciale est aussi enseignée au sein des programmes de formation de spécialité, mais elles font l’objet d’une surspécialité dans certains milieux en Amérique du Nord. Certains des chirurgiens de notre équipe ont en effet complété une surspécialité aussi appelée Fellow dans des centres à l’extérieur de la province du Québec pour élargir leur champ de compétence. La chirurgie craniofaciale touche notamment le traitement des syndromes complexes du crâne et du visage et les fentes labio-palatines. Le chirurgien maxillo-facial peut effectuer des chirurgies mineures en cabinet privé sous anesthésie locale avec ou sans sédation intraveineuse, alors que les opérations majeures se font en milieu hospitalier sous anesthésie générale. shutterstock_226929574

Comment les dents sont-elles extraites?

13 mars 2014

Dans le monde de la dentisterie moderne, l’extraction dentaire est un traitement de dernier recours. Cependant, dans certains cas, l’extraction dentaire est inévitable. Les maladies gingivales avancées et les infections dentaires en sont quelques exemples. Dans ce cas, lorsque la dent est visible dans la bouche, elle peut parfois être enlevée simplement sous anesthésie locale (engourdi). Le chirurgien devra rompre les liens ligamentaires, ce qui permettra à la dent d’être enlevée de son alvéole. Pour y arriver, il effectuera des mouvements de bascule précis pour relâcher les ligaments. Si la dent n’est pas accessible facilement ou si les racines sont solides, il s’agira d’une extraction complexe. Une petite incision devra alors être pratiquée et des points de suture seront placés une fois la dent enlevée. Si la dent est liée avec l’os, cela augmente le degré de difficulté de l’intervention. Le chirurgien doit alors couper la gencive et l’os afin d’être en mesure de retirer la dent. Dans certains cas, la dent sera brisée en morceaux pour faciliter son extraction. Les extractions complexes peuvent aussi être pratiquées sous anesthésie locale, mais certains patients préfèrent être endormis. Lorsque plusieurs dents doivent être enlevées, la sédation intraveineuse ou l’anesthésie générale est la meilleure option. dent extraite
Extraction dentaire

Dents de sagesse – Trou au fond de la bouche

6 mars 2014

Suite à la chirurgie, il est normal d’avoir un trou à l’endroit ou la dent de sagesse a été extraite. Le trou en question est toujours présent, mais souvent peu visible. Il représente en fait l’alvéole dans lequel se logeait la dent. Une fois la dent extraite, il faut donner le temps nécessaire aux tissus et à l’os de se réparer suite aux dommages effectués. La gencive se refermera graduellement et redeviendra comme elle était avant la chirurgie. N’oubliez pas de rincer votre bouche après les repas. Il faut continuer à rincer jusqu’à ce que celui-ci soit complètement refermé. Si de la nourriture s’accumule dans le trou, il est nécessaire de retirer tous les aliments. Si certaines particules demeurent, cela est par contre sans conséquence dans la plupart des cas, car elles finiront par être évacuées. Une seringue à bout recourbée peut être utilisée dans certains cas pour déloger les aliments. Votre chirurgien pourra probablement vous en fournir une si nécessaire. Le trou peut parfois persister plus d’une semaine. Il est important de laisser le caillot de sang à l’intérieur du trou pour permettre une guérison optimale de la plaie. S’il ne semble pas vouloir se refermer complètement il est préférable de contacter votre chirurgien trou gencive dent de sagesse
Gencive
Post-opératoire

Après combien de temps puis-je faire du sport?

6 mars 2014

Il est recommandé d’éviter de faire du sport durant les 24 premières heures qui suivent votre chirurgie. Après la chirurgie, il est conseillé de retourner à la maison et de se reposer. Même si l’extraction dentaire est généralement une chirurgie buccale mineure, l’activation additionnelle du système cardiovasculaire causée par l’activité physique peut résulter à l’augmentation du saignement, de l’enflure et de la douleur. Par contre, dès la deuxième journée, il n’y a aucune restriction. Vous pouvez reprendre vos activités si vous vous en sentez capables. Si vous faites de l’exercice régulièrement, notez qu’il faut prendre en considération la réduction calorique des repas à cause des types d’aliments permis pendant la période de guérison. Seulement les aliments mous et les liquides sont permis pendant les premiers jours. Il est interdit de boire dans une bouteille avec un embout à succion. La succion peut augmenter le saignement de la plaie et peut provoquer la perte prématurée du caillot de sang, ce qui peut entrainer des complications dans la guérison. Si l’activité physique implique des contacts qui peuvent être brutaux, il est important de garder en tête qu’un traumatisme additionnel dans la région du visage pourrait retarder la guérison de la plaie. Si le saignement augmente, il est possible de ressentir un inconfort plus prononcé. sport
Activités
Post-opératoire

Perte d’un point de suture après la chirurgie

6 mars 2014

Il n’y a pas de problème si vous perdez un point de suture peu de temps après la chirurgie. Le chirurgien fait toujours plus de points que nécessaire afin de mieux stabiliser la gencive et de renforcir la blessure. Les autres points sont donc suffisants pour tenir la plaie en place. Si le point de suture qui est tombé n’a pas ouvert la plaie, le processus de guérison ne sera pas affecté. Les points de suture sont utiles principalement durant les 24 premières heures. S’ils commencent à tomber dès le lendemain, il n’y a donc aucune inquiétude à avoir. Les sutures résorbables (points fondants) prennent en moyenne 5 à 7 jours avant de disparaître. Cela dépend du type de suture utilisé et de la localisation de la chirurgie. Ce délai constitue donc une moyenne et peut varier grandement selon le cas. Il n’est pas rare, par exemple, de voir des sutures « tomber » 48 heures après l’extraction de dents de sagesse surtout à la mandibule. Nous recommandons de rincer la bouche avec une solution d’eau salée après les repas pendant environ une semaine pour garder la plaie propre et favoriser sa guérison. Il est très rare qu’il soit nécessaire de refaire de nouvelles sutures.   suture
Post-opératoire
Sutures

Est-ce que le blanc dans ma plaie est une infection?

6 mars 2014

Le matériel blanc n’est pas de l’infection. La gencive, suite à une chirurgie, prend parfois une coloration blanchâtre avant de revenir rose et normale. Cela fait partie de son processus de régénération. Suite à l’opération, la gencive prendra entre 2 et 3 semaines pour guérir. L’os prend plus de temps : sa période de guérison varie entre 3 et 6 mois. Voici les étapes de guérison de la gencive suite à l’extraction dentaire :
  1. Si la dent n’a pas fait éruption ou qu’elle est partiellement visible, le chirurgien devra faire une incision dans la gencive et dans l’os pour être en mesure de retirer la dent. Cette incision causera du saignement. Le chirurgien vous fournira le matériel nécessaire afin de contrôler le saignement.
  2. Pour arrêter le saignement, le corps humain fabriquera un caillot de sang qui comblera la plaie. Vous pourriez avoir l’impression que le trou est noir. Ceci est tout à fait normal et est essentiel pour le processus de guérison.
  3. Quelques jours plus tard, la gencive formera des cellules épithéliales afin de fermer le trou. C’est à ce moment que la plaie peut devenir blanche.
  4. Une fois que la formation épithéliale est avancée, l’os peut également commencer sa régénération.
Pendant la guérison, il est important de maintenir une hygiène buccale excellente. infection
Infection
Post-opératoire

Est-ce normal si l’enflure est plus importante le 2e jour?

5 mars 2014

Il est tout à fait normal que l’enflure soit plus importante le deuxième jour suivant l’opération. Après une chirurgie, l’enflure augmente graduellement pour atteindre son maximum après environ 48 heures. Il est tout à fait normal d’être plus enflé le deuxième jour que le premier. Au troisième jour, l’enflure devrait commencer à se résorber et diminuer de jour en jour par la suite. Il est possible d’observer des variations, car chaque personne réagit de façon différente à la chirurgie. Afin de diminuer l’inflammation, vous devez éviter de mastiquer du côté de l’extraction. Vous pouvez consommer des aliments en purée ou liquides. Les médicaments fournis par le chirurgien devraient aider à minimiser l’enflure. Vous pouvez aussi placer de la glace sur votre visage proche de la plaie. Une journée après l’intervention, il est possible de rincer délicatement la bouche avec une solution d’eau saline 3 à 4 fois par jour. Cela permettra de désinfecter le trou et de diminuer l’enflure. Il est recommandé de ne pas rincer vigoureusement la bouche et de ne pas effectuer une succion. Ces mouvements augmentent le risque de déloger le caillot sanguin et pourraient compliquer la guérison. Il n’est pas recommandé de fumer ou de boire de l’alcool pendant 48 heures. enflure
Enflure
Post-opératoire

Deux jours après l’opération, la douleur est plus vive. Que se passe-t-il?

5 mars 2014

Généralement, suite à une opération, la douleur s'estompe avec les jours. Cependant, si la douleur est plus intense quelques jours après la chirurgie, il pourrait s'agir d'une alvéolite ou "dry socket". Suite à la chirurgie, pour arrêter le saignement, un caillot sanguin sera créé pour permettre la guérison de la plaie. Cette condition survient lorsque le caillot qui se forme dans le trou de la dent se déplace et se dissout prématurément. Cela laisse la plaie à vif et la douleur réapparaît. Elle devient plus forte et peut irradier aux autres dents ou à l'oreille. Bien que la douleur soit davantage présente, la guérison s'effectue tout à fait normalement. Si les médicaments prescrits soulagent raisonnablement bien la douleur, aucun autre traitement n'est nécessaire. Il est possible de vous procurer à la pharmacie les médicaments suivants sans ordonnance pour diminuer la douleur et l’inflammation : ibuprofène (Motrin, Advil), Tylenol et le Tylenol avec codéine. Pour ce dernier médicament, vous n’avez pas besoin de prescription, mais vous devez le demander au pharmacien. Vous pouvez prendre ces médicaments avec la prescription de narcotique. De plus, l’ajout d’ibuprofène peut augmenter le temps d’action et l’efficacité de certains narcotiques. Dans le cas contraire, si la douleur est toujours persistante, contactez votre chirurgien maxillo-facial ou le chirurgien maxillo-facial de garde. opération alvéolite
Douleur
Post-opératoire

Quels sont les risques de l’apectomie ?

19 février 2014

Lorsque le canal dentaire d’une dent est infecté par des bactéries, plusieurs traitements sont possibles pour éliminer cette infection. L’apectomie, qui consiste à retirer l’extrémité de la dent (l’apex) infectée, est une option qui peut être envisagée. Cependant, comme toutes autres procédures chirurgicales, il est important d’être conscient des risques de l’apectomie. Le principal risque est que l’apectomie ne fonctionne pas. Cela veut dire que même si la portion infectée a été retirée, l’infection est toujours présente dans la dent. Il faut alors extraire la dent malgré tout. Selon la position de la dent, d’autres risques sont possibles. Pour les dents d’en arrière à la mâchoire du haut, l’infection peut impliquer le sinus. Les racines des dents postérieures à la mâchoire inférieure sont près de nerfs importants qui pourraient être affectés par la chirurgie. Votre chirurgien se guidera à l’aide des radiographies pour déterminer la proximité de ces nerfs. Le chirurgien maxillo-facial a la formation et l’expérience requise pour prévenir ce genre de complication. L’apectomie est habituellement une solution permanente pour toute la durée de vie de la dent. Le chirurgien maxillo-facial révisera les risques de l’apectomie lors de la consultation initiale. Il est important de connaitre les risques de l’apectomie pour s’assurer de prendre la meilleure décision. apicoectomy    
Apectomie

Pourquoi faire une apectomie?

19 février 2014

Avant de faire une apectomie, le chirurgien doit s’assurer que d’autres traitements ont été effectués sur la dent infectée afin de la guérir. Lorsqu’une dent est infectée par des bactéries, le premier traitement recommandé est un traitement de canal. À l’aide de limes endodontiques, le dentiste va nettoyer les racines dentaires et tenter d’éliminer l’infection en retirant le tissu infecté. Si une dent a déjà eu un traitement de canal dans le passé et que l’infection revient, le problème est souvent localisé autour de l’apex de la racine de la dent. Les raisons possibles de l’échec du traitement de canal peuvent être liées à la forme inhabituelle de la racine dentaire, à la présence de canaux secondaires non traités, à une fracture dentaire ou à la présence d’un kyste autour de la dent. Le chirurgien maxillo-facial peut faire une apectomie pour régler le problème afin d’éviter que la dent ne soit extraite. Lors de l’apectomie, une incision sur la gencive donne accès aux tissus infectés et permet de les retirer. Un morceau infecté de l’apex dentaire est aussi enlevé. L’extrémité du canal est ensuite comblée de ciment dentaire pour tenter de limiter l’infection. Par contre, si l’infection persiste, l’unique alternative à l’apectomie est l’extraction de la dent. pourquoi faire une apectomie
Apectomie

Ne pas extraire les dents de sagesse – Complications possibles

19 février 2014

shutterstock_81573289Plusieurs personnes se demandent s'il est nécessaire d'extraire les dents de sagesse. Il existe plusieurs raisons qui facilitent l’extraction des dents de sagesse à l’adolescence ou au début de la vingtaine. D’un point de vue chirurgical, l’extraction se déroule plus facilement, car les racines ne sont pas encore totalement formées. Si l’extraction se fait à un âge plus avancé, des problèmes peuvent survenir. Lorsque les dents de sagesse devront être enlevées, la récupération sera plus difficile et le taux de complication sera plus élevé. Extraire les dents de sagesse après trente ans est significativement plus difficile. D’un point de vue anatomique, étant donné que les mâchoires de certains patients sont de petites dimensions, le manque d’espace peut empêcher les dents de sagesse de faire éruption. Cela peut entrainer la formation d’un kyste, qui peut créer des dommages à l’os et à la gencive adjacente. Si la dent de sagesse fait éruption partiellement, la dent est alors plus susceptible de développer des caries dentaires, car les bactéries et la nourriture peuvent facilement s’y accumuler et son nettoyage est plus difficile. Finalement, si vous prenez la décision de ne pas extraire les dents de sagesse, il est important de consulter régulièrement votre dentiste afin de vous assurez qu'elles soient en santé.  
Dents de sagesse

Que sont les dents de sagesse ?

19 février 2014

Les dents de sagesse, aussi appelées troisièmes molaires, shutterstock_146822969sont les dernières dents à se développer. Elles sont positionnées complètement à l’arrière de la dentition derrière les deuxièmes molaires. Généralement, chaque individu a quatre dents de sagesse, mais il est possible qu’une ou plusieurs de ses dents ne se développent pas. Au contraire, certaines personnes peuvent avoir une dent de sagesse supplémentaire. Leur forme peut souvent varié. La formation d’une dent de sagesse se termine généralement à la fin de l’adolescence (entre 16 et 25 ans). La problématique majeure avec les dents de sagesse est le manque de place sur la mâchoire pour permettre une éruption normale. Dû à ce manque de place, il est possible que la dent reste prise dans l’os. Il se peut aussi que l’orientation de la dent soit perturbée à cause de l’espace restreint. La dent peut alors basculer vers la dent adjacente (la deuxième molaire). Elle sera inclinée ou même complètement à l’horizontale. Ce contact peut entrainer de nombreuses complications, comme des infections, de la résorption (de la dent et de la racine), des caries dentaires et des problèmes de gencives. Si la dent de sagesse fait éruption, il est possible que l’éruption ne se fasse pas complètement. Il est alors plus difficile de bien nettoyer la dent, alors de la nourriture peut facilement s’y accumuler.    
Dents de sagesse

Qui pose les implants dentaires ?

19 février 2014

La confection de dents artificielles sur implants dentaires est un travail d’équipe avec le chirurgien spécialiste en chirurgie maxillo-faciale et le dentiste restaurateur (votre dentiste). En premier lieu, une rencontre avec votre dentiste est nécessaire afin de vérifier si vous êtes un bon candidat pour la pose d’implant. Une fois cette étape terminée, l’élaboration d’un plan de traitement complet est nécessaire afin de s’assurer que l’implant dentaire est l’option appropriée pour la situation du patient. Le plan de traitement permet aussi la planification d’interventions supplémentaires, comme les greffes osseuses et l’extraction dentaire. Par la suite, le chirurgien procède à la pose des implants dentaires de même qu’aux extractions et greffes osseuses si nécessaire. Un temps de guérison est nécessaire avant la pose de la prothèse pour s’assurer du succès de l’intervention. À la radiographie, il est nécessaire de voir l’ostéointégration de l’implant avec l’os de la mâchoire. Votre dentiste pourra au besoin confectionner une prothèse temporaire que vous porterez durant la période de guérison. Une fois la guérison terminée, votre dentiste fabriquera ensuite les dents qui viendront se fixer aux implants dentaires. Il sera possible de choisir la forme, la couleur et la dimension des dents prothétiques pour qu’elles s’harmonisent avec les dents présentes en bouche. shutterstock_201995566

Quel est le coût d’une greffe osseuse?

19 février 2014

La plupart du coût des greffes osseuses sont couvertes par la Régie de l'Assurance Maladie du Québec (RAMQ) si le traitement et réalisé en milieu hospitalier. Les greffes d'os faites en clinique privée peuvent être couvertes par votre assurance personnelle. Si vous désirez connaître à l’avance le montant qui sera couvert par vos assurances nous pouvons vous fournir une estimation détaillée par écrit des honoraires qui pourra être soumis à votre assurance. Cette estimation devra être envoyée quelque temps avant la procédure, car certaines compagnies d’assurance peuvent prendre jusqu’à 6 semaines avant de vous retourner un relevé contenant l’information désirée. coût apectomie
Greffe Osseuse

Comment la greffe osseuse est-elle réalisée ?

19 février 2014

Pour une greffe osseuse autogène, l’os du patient recevant la greffe est utilisé. L’os peut être prélevé dans certaines zones non essentielles comme la symphyse mentonnière (le menton) ou le ramus situé à la mâchoire inférieure en arrière de la dernière dent. L’os de la crête iliaque (hanche) ou du tibia peut être utilisé lors de reconstructions plus extensives. La greffe d’os allogène, tout comme l’autogène, est une greffe d’os humain à la différence que l’os est prélevé chez un individu autre que celui qui recevra la greffe. Finalement, l’os artificiel ou synthétique peut être utilisé. Une greffe osseuse avec un prélèvement autogène au menton ou au ramus de la mâchoire inférieure peut se faire sous anesthésie locale avec ou sans sédation intraveineuse. Si la greffe est prise à cet endroit, seulement une petite quantité d’os est nécessaire pour le prélèvement. Pour les greffons prélevés sur d’autres os du corps, comme au niveau de la hanche ou du tibia, l’anesthésie générale est généralement privilégiée pour plus de confort. Dans ce cas-ci, le greffon est généralement plus volumineux. Lors de la consultation initiale, votre chirurgien maxillofacial discutera avec vous des différentes options et vous indiquera la plus appropriée pour votre situation. greffe osseuse consultation
Greffe Osseuse

Quels sont les traitements possibles pendant la grossesse?

4 juin 2015

Il est normal de se questionner sur les traitements dentaires possibles lorsque vous êtes enceinte. Dépendant du stade de votre grossesse, les traitements ne sont pas les mêmes. Si vous planifiez une extraction dentaire, il est recommandé de la faire avant de tomber enceinte, si possible. Par exemple, votre chirurgien vous mentionne qu’il serait préférable de retirer vos dents de sagesse sous peu. Il serait alors judicieux de les retirer le plus tôt possible, car vos options sont limitées une fois que vous êtes enceinte. Lors du 1er trimestre, il n’est pas recommandé de prendre des radiographies. L’extraction dentaire est alors déconseillée. Advenant une urgence dentaire durant la grossesse, il ne sera pas possible d’utiliser une anesthésie générale ou avec intraveineuse. Seulement l’anesthésie locale est permise. De plus, à partir du 2e trimestre, il n’est plus possible de consommer certains types d’analgésiques, comme l’acétaminophène (Tynenol), l’ibuprofène (Advil et Motrin) et l’aspirine. Le contrôle de la douleur postopératoire est alors plus compliqué. Comme la grossesse entraine de nombreux changements hormonaux, votre corps peut réagir différemment aux mêmes irritants buccaux. Par exemple, pour la même flore buccale, la réaction de la gencive face aux irritants se retrouve amplifiée. Il est alors primordial de maintenir une hygiène dentaire irréprochable durant la grossesse. grossesse dentiste
Extraction dentaire

Qu’est-ce qu’une anesthésie générale?

4 juin 2015

anesthésie généraleSous une anesthésie générale, le patient est inconscient et ne peut ressentir aucune douleur durant la chirurgie buccale. Afin d’induire cet état d’inconscient, il est possible d’utiliser des médicaments par intraveineuse, des gaz inhalés ou même une combinaison des deux. Ce genre d’anesthésie peut seulement se faire à l’hôpital. Un anesthésiste doit être présent pour suivre votre état d’inconscient durant la procédure. En général, pour une extraction dentaire simple, une anesthésie locale est suffisante. Pour les extractions ou les traitements plus complexes, l’anesthésie générale peut être une option. Si le patient préfère ce type d’anesthésie, il est toujours possible de choisir l’option qui lui convient le mieux.  
Anesthésie

Peut-on corriger l’apnée du sommeil avec une chirurgie?

4 juin 2015

Il est possible de corriger l'apnée du sommeil de différentes façons. La chirurgie est une option à envisager dépendant la sévérité des symptômes. L’ablation des amygdales peut être considérée lorsque celles-ci sont proéminentes et contribuent au ronflement. Si une obstruction nasale est présente et qu’une difformité ou la présence d’adénoïdes en est la cause, une intervention à ce niveau sera indiquée. La chirurgie nasale peut impliquer le retrait d’adénoïdes, l’amenuisement de cornets, la correction d’un septum nasal dévié ou la reconstruction des cartilages nasaux en cas de déformation sévère. Les chirurgies majeures comme la chirurgie orthognatique ont certainement un effet curatif sur le ronflement, mais sont utilisées seulement dans les cas d’apnée modérée ou sévère lorsque les traitements non chirurgicaux se sont avérés inefficaces. Un mouvement d’avancement de ces deux mâchoires par chirurgie orthognatique permet d’augmenter le volume des voies aériennes. chirurgie apnée du sommeilLa chirurgie orthognatique est aussi pratiquée pour traiter les difformités dentaires et squelettiques affectant la mastication. Lors de cette procédure, les dents seront replacées en bonne position. Un traitement d’orthodontie peut-être nécessaire au préalable pour aligner la dentition. Après la chirurgie, il faut éviter de mastiquer. Il sera alors nécessaire d'adopter une diète molle pendant quelques temps. Il faut prévoir entre 2 et 4 semaines de guérison.  

Quels sont les soins postopératoires d’une dent extraite?

13 mars 2014

Suite à l’extraction dentaire, il est important de bien suivre les conseils postopératoires pour favoriser une guérison optimale de la plaie. Après l’extraction d’une dent, un caillot de sang se formera dans l’alvéole pour arrêter le saignement. Il ne faut pas tenter de retirer le caillot, car il est essentiel au processus de guérison. Afin de diminuer la douleur, des médicaments peuvent être prescrits. Vous pouvez aussi placer de la glace sur votre visage proche de la plaie pour essayer de contrôler la douleur et l’enflure. Une journée après l’intervention, il est possible de rincer délicatement la bouche avec une solution d’eau saline 3 à 4 fois par jour. Il est recommandé de ne pas rincer vigoureusement la bouche, de ne pas effectuer une succion, de fumer ou de boire de l’alcool pendant 48 heures. Ces habitudes entravent le processus de guérison et augmentent les risques de saignement. Pour diminuer les chances d’infection, une hygiène buccale adéquate doit être maintenue. Brosser délicatement vos dents au moins une fois par jour pour éviter l’accumulation de plaque dentaire, de nourriture ou de débris qui pourraient favoriser l’apparition d’une infection. La plaie prendra environ une semaine à guérir en surface. Par la suite, l’alvéole se comblera graduellement par l’ossature de la mâchoire. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter la section sur les soins postopératoires sur ce site. soins postopératoires extraction dentaire
Extraction dentaire

Pourquoi extraire les dents?

13 mars 2014

Même si une dent d’adulte est supposée rester en place pour une bonne partie de notre vie, il est possible que l’extraction d’une ou de plusieurs dents permanentes soit nécessaire au fil du temps. Si une dent a subi beaucoup de traumatisme ou que la carie a détruit la majorité de la dent, la restauration de celle-ci est alors impossible. Il faut extraire la dent. Il existe d’autres situations où l’extraction dentaire est nécessaire : lors de la planification d’un traitement orthodontique, si l’arcade dentaire est trop petite pour le nombre de dents présentes, il est possible d’extraire certaines dents pour permettre un alignement harmonieux des dents. Il se peut qu’une dent en trop bloque ou déplace les autres dents, ou encore qu’une maladie de gencives avec déchaussement des dents entraine une mobilité de ces dernières. Il faudra alors extraire les dents en question. Également, si la dent est infectée et que plusieurs traitements dentaires, comme un traitement de canal ou une apectomie, ont été effectués sans succès, l’extraction de la dent est alors inévitable. Finalement, l’extraction dentaire qui sollicite le plus d’attention est l’extraction des dents de sagesse. Les dents de sagesse doivent souvent être extraites pour les mêmes raisons énumérées ci-haut. dent à extraire
Extraction dentaire

Gencive qui décolle suite à l’extraction des dents de sagesse

6 mars 2014

Cette situation est fréquemment rencontrée. Suite à l’extraction dentaire, la gencive a subi de nombreux dommages. Il est tout à fait normal que la gencive soit légèrement décollée et même un peu mobile après l’extraction des dents de sagesse. Cette situation se rencontre plus fréquemment à la mandibule. La gencive reprendra dans la majorité des cas sa forme initiale : elle guérira et finira par se recoller à la dent. Jusqu’à la guérison complète, prenez bien soin de bien rincer votre bouche après les repas. Il faut continuer à rincer jusqu’à ce que le trou soit complètement refermé. Si de la nourriture s’accumule dans la gencive, il est nécessaire de retirer tous les aliments. Si certaines particules demeurent, cela est par contre sans conséquence dans la plupart des cas, car elles finiront par être évacuées. Une seringue à bout recourbée peut être utilisée dans certains cas pour déloger les aliments. Votre chirurgien pourra probablement vous en fournir une si nécessaire. Il est important aussi de maintenir une hygiène dentaire excellente durant la période de guérison. Brosser les dents et rincer délicatement afin d’éviter l’accumulation de plaque dentaire, de nourriture et de débris. Si un problème persiste, il peut être nécessaire de revoir votre chirurgien pour s’assurer que tout est normal. gencive
Gencive
Post-opératoire

Que puis-je manger après une chirurgie buccale?

6 mars 2014

Les deux premiers jours après la chirurgie buccale, prenez des repas légers composés d’aliments de consistance molle comme le yogourt, de la soupe, du jello ou autres liquides. Il est important d’essayer de se nourrir normalement et de ne pas sauter de repas. Cela vous aidera à vous sentir mieux, à prendre des forces et à contribuer à la guérison de la blessure. Ne tentez pas d’ouvrir la bouche au-delà de vos capacités, mastiquez loin du site d’extraction et mangez de petites portions. À partir du troisième jour et lorsque vous vous en sentirez capable, passez graduellement à un régime alimentaire plus normal. Évitez les aliments chauds et de boire avec une paille, car cela favorise le saignement et peut nuire au processus de guérison. Vous pouvez consommer sans restriction des aliments froids comme de la crème glacée. Durant tout le processus de guérison, il est important de rester constamment hydraté : vous devez consommer de l’eau régulièrement. Après chaque repas et collation, il est important de rincer votre bouche avec de l’eau salée. Incorporer environ ½ cuillère à thé de sel dans une tasse d’eau (un gros verre d’eau). Cela aura comme effet de désinfecter la plaie et de diminuer l’enflure de la gencive. Assurez-vous qu’il n’y a pas d’aliment proche ou dans la plaie. De plus, il est essentiel de maintenir une hygiène dentaire excellente. quoi manger apres une chirurgie buccale
Alimentation
Post-opératoire

Est-ce qu’un mauvais goût est signe d’une infection?

6 mars 2014

Un mauvais goût n’indique pas nécessairement une infection. La plupart des gens développent une mauvaise haleine durant les 2 à 3 premiers jours suivant la chirurgie. Par contre, si d’autres signes sont présents comme une enflure ferme et douloureuse, ou un écoulement de liquide jaunâtre, une infection est probablement présente. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la mauvaise odeur en bouche suite à l’extraction dentaire. Le saignement de la plaie libère des substances qui peuvent causer un goût désagréable en bouche. Comme il n’est pas possible de rincer sa bouche 24 heures suivant l’opération, cela n’aide pas à garder votre bouche fraiche. Également, comme il peut être plus difficile de maintenir une hygiène buccale adéquate après l’intervention, surtout proche du site d’extraction, l’accumulation de plaque dentaire, de débris et de nourriture peuvent contribuer à la mauvaise odeur en bouche. Les médicaments prescrits par le chirurgien peuvent aussi causer la mauvaise haleine : comme ils entrainent l’assèchement de la bouche, cela prédispose à la mauvaise haleine. Ceci est une raison supplémentaire de rester bien hydratée durant la période de guérison. Pour améliorer la mauvaise haleine, il est recommandé de maintenir une hygiène buccale excellente, de boire de l’eau régulièrement, de rincer sa bouche avec une solution d’eau saline et de ne pas perturber la guérison de la plaie. infection
Infection
Post-opératoire

Je mords ma joue enflée lorsque je ferme la bouche

6 mars 2014

Lorsque l’enflure est plus importante, il est possible de se mordre la joue lorsque vous tentez de ferme la bouche. L’enflure se résorbera tout de même sans problème. Afin de diminuer l’inflammation, vous devez entre temps éviter de mastiquer du côté de l’extraction. Vous pouvez consommer des aliments en purée ou liquides. Les médicaments fournis par le chirurgien devraient aider à minimiser l’enflure. Vous pouvez aussi placer de la glace sur votre visage proche de la plaie. Une journée après l’intervention, il est possible de rincer délicatement la bouche avec une solution d’eau saline 3 à 4 fois par jour. Cela permettra de désinfecter le trou et de diminuer l’enflure. Il est recommandé de ne pas rincer vigoureusement la bouche et de ne pas effectuer une succion. Ces mouvements augmentent le risque de déloger le caillot sanguin et pourraient compliquer la guérison. Il n’est pas recommandé de fumer ou de boire de l’alcool pendant 48 heures. Pour diminuer les chances d’infection et d’enflure prolongée, une hygiène buccale adéquate doit être maintenue. Brosser délicatement vos dents et la langue au moins une fois par jour pour éviter l’accumulation de plaque dentaire, de nourriture ou de débris qui pourraient favoriser une enflure prolongée. joue enflée
Enflure
Post-opératoire

Y a-t-il un danger que les sutures lâchent si je vomis?

5 mars 2014

Si vous vomissez, il n’y a pas de danger que les points de suture se brisent. Les sutures sont assez solides et il n’y a pas de danger qu’elles brisent et que la plaie ouvre. Les efforts de vomissements peuvent cependant entrainer un saignement par une augmentation temporaire de la pression sanguine de la tête et du visage. Il est alors possible de perdre prématurément le caillot de sang qui se loge dans le trou. Si cela se produit, vous pourriez ressentir un peu plus de douleur dans les jours qui suivent, car la plaie a perdu sa protection. Pour plus d’information, vous pouvez consulter la section sur les alvéolites. Les points de suture jouent plusieurs rôles dans le processus de guérison. Ils aident à rapprocher ainsi qu’à stabiliser la gencive suite à l’opération. Cela permet de renforcir la blessure et aide celle-ci à guérir. Ils exercent suture extraction dentégalement une pression sur les tissus entourant la plaie, limitant ainsi le saignement postopératoire. Suite au vomissement, il est important de rester bien hydraté. Buvez de l’eau régulièrement durant la journée. Certaines boissons gazeuses peuvent également aider à faire passer les nausées. Tenter de manger des aliments mous ou de boire des liquides. Cela vous aidera à prendre des forces.  
Nausées et vomissements
Post-opératoire

J’ai toujours de la douleur après la prise des médicaments. Que dois-je faire?

5 mars 2014

L’inconfort ressenti suite à une chirurgie dentaire varie d’un individu à l’autre. Le métabolisme de chaque personne varie et il se peut que la dose du médicament doive être modifiée pour réussir à faire l’effet voulu sur la douleur. Afin de contrôler la douleur postopératoire, vous devez prendre des médicaments le jour de la procédure. Si vous ressentez toujours de la douleur suite à la prise des médicaments, assurez-vous d’avoir pris tous les médicaments tel que prescrit. Il est possible de se rendre en pharmacie et d’obtenir des médicaments sans ordonnance si nécessaire. Des médicaments comme l’ibuprofène (Motrin, Advil), Tylenol et le Tylenol avec codéine sont disponibles. Pour ce dernier médicament, vous n’avez pas besoin de prescription, mais vous devez le demander au pharmacien. Vous pouvez prendre ces médicaments avec la prescription de narcotique. De plus, l’ajout d’ibuprofène peut augmenter le temps d’aprise des médicamentsction et l’efficacité de certains narcotiques. Vous pouvez mettre de la glace sur la figure, vis-à-vis le site d’extraction. Tenter de vous reposer à la maison les premiers jours et de limiter vos activités. Si les douleurs persistent, un ajustement de la médication ou du dosage sera nécessaire. Contactez alors votre chirurgien maxillo-facial ou le chirurgien maxillo-facial de garde.    
Douleur
Post-opératoire

Quoi faire après une apectomie?

19 février 2014

Après une apectomie, une diète molle est préférable durant les 2 premiers jours. Vous devrez appliquer de la glace vis-à-vis la dent traitée durant les 12 heures suivant la procédure. Il peut y avoir de l'enflure de la gencive, de la lèvre ou de la joue. L'enflure peut être plus importante au deuxième jour suivant la chirurgie que le lendemain. Après une apectomie, évitez de brosser les dents ou de rincer vigoureusement. Le tabagisme ralenti la guérison, évitez donc de fumer. Les sutures tomberont d'elles-mêmes en 2 à 7 jours. La douleuDiète molle après une apectomier et l'inconfort sont généralement complètement disparus après 2 semaines. Même si l'apectomie est considérée comme une chirurgie, la plupart des gens trouvent que la récupération est plus faciale que le traitement de canal initial.  
Apectomie

Qu’est-ce qu’une apectomie ?

19 février 2014

Vos dents ont des racines qui sont ancrées en place dans l'ossature des mâchoires.Le bout de la racine est appelé apex. Lorsqu'une dent est infectée, plusieurs traitements sont possibles pour retirer l'infection, comme un traitement de canal ou une apectomie . Lors d'un traitement de canal, l'intérieur de la dent est nettoyé de l'infection qui s'y trouve. Parfois, après un traitement de canal, des débris et de l'infection persistent. Il est possible de confirmer l’infection grâce à des radiographies dentaires. Ceci rend la dent sensible et empêche la guérison de la dent et de la gencive avoisinante. Si certains canaux accessoires n’ont pas été bien nettoyés, ou encore que le nettoyage du canal est complexeà cause de la forme atypique du canal, il se peut que l’infection persiste et qu’une autre procédure, comme l’apectomie, soit nécessaire. Lors de l'apectomie, le bout de la dent (apex) est retiré de même que l'infection lui étant associée. S'il y a présence d'un kyste autour de la dent, le chirurgien peut le retirer en même temps. Une obturation est ensuite complétée au bout de la racine pour prévenir un retour de l'infection. Cette chirurgie mineure cause généralement peu d’inflammation et de douleur. Elle peut s'effectuer sous anesthésie locale avec ou sans sédation intraveineuse. apectomie
Apectomie

Pourquoi extraire les dents de sagesse ?

19 février 2014

Une dent de sagesse incluse est une condition anormale. Il est donc généralement indiqué d'extraire les dents de sagesse ou dans certaines situations, d'observer les dents à long terme grâce aux radiographies dentaires. Si votre bouche est trop petite pour permettre l’éruption des dents de sagesse, elles seront alors incluses. Nombre de problèmes peuvent survenir dont les plus fréquents sont, les infections, le dommage aux dents adjacentes, des maladies localisées de gencive, le développement de kystes ou de tumeurs bénignes et possiblement le déplacement des dents antérieures. Ces problèmes augmentent en fréquence après l'âge de 25 ans. Si la dent fait éruption, il est possible qu'une seule partie de la dent apparaisse sur la gencive. La dent est alors semi-incluse. Cela peut causer de nombreuses complications, comme la carie dentaire et l'inflammation des gencives. Comme les dents de sagesse sont souvent très rapprochées des dents adjacentes, il se peut que l'éruption de celle-ci endommage la deuxième molaire. Même si vous n’avez aucun symptôme pour le moment, il est préférable d’extraire les dents de sagesse afin de prévenir les problèmes dentaires à long terme. L'opération se fait en un jour et elle est suivie d'une période de guérison de quelques jours à la maison. shutterstock_239341129
Dents de sagesse

Quel genre d’anesthésie sera utilisé ?

19 février 2014

La plupart des implants dentaires et greffes osseuses peuvent être réalisés sous anesthésie locale avec ou sans sédation intraveineuse. L’anesthésie générale est aussi disponible pour les traitements plus élaborés. Lorsqu’une anesthésie locale est utilisée, seulement une partie précise de la bouche est anesthésiée. Deux types de substance peuvent être employés : un gel ou un vaporisateur peut être utilisé à l’endroit spécifique afin d’engourdir la peau ou la muqueuse. Le chirurgien peut aussi utiliser une seringue pour engourdir un nerf en particulier. Par exemple, pour l’extraction simple d’une dent postérieure sur la mandibule, le chirurgien applique le gel (un topique) sur la muqueuse puis, quelques minutes plus tard, insère le liquide anesthésique au fond de la mandibule, ce qui aura comme effet d’enlever toutes les sensations nerveuses de cette région spécifique. De plus, si une sédation intraveineuse est utilisée, cela permet au patient de ne pas être pleinement conscient durant l’intervention. Elle est souvent utilisée pour les personnes ayant certaines craintes face à la chirurgie, car elle permet de les détendre. Pour les traitements plus compliqués, l’anesthésie générale est utilisée. Grâce à des médicaments, le patient est complètement inconscient durant l’intervention. Cependant, elle doit se faire à l’hôpital, car plusieurs professionnels de la santé doivent contrôler la médication donnée au patient. shutterstock_151340177

Nombre de jours de congé nécessaires suite à la pose d’implants dentaires

19 février 2014

Le nombre de jours de congé nécessaires suite à la pose d’implants dentaires varie en fonction du nombre d’implants posés et de l’inconfort ressenti par le patient. L’inconfort après la pose d’implants dentaires est en général minime. Une douleur et une enflure légère à modérée peuvent survenir durant les 24 à 48 premières heures. On remarque une inflammation plus importante si une greffe osseuse a été effectuée. La plupart des patients retournent au travail sans problème le lendemain de la pose d’un implant dentaire unitaire. La médication fournie au patient suite à la chirurgie permet de contrôler les complications postopératoires. La pose de plusieurs implants dentaires peut demander un repos de 2 à 3 jours.   Il est important de contrôler certains facteurs pour s’assurer d’une guérison rapide et optimale suite à la chirurgie. L’adoption d’une diète molle pour 7 à 10 jours est nécessaire. Il faut réduire ou même arrêter la consommation de tabac et la quantité d’alcool consommée doit aussi être minimisée, car ces éléments peuvent ralentir ou compromettre le processus de guérison. Aussi, il est possible que l’alcool soit contre-indiqué avec la prise de certains médicaments. De plus, il est essentiel de maintenir une hygiène dentaire excellente. Cela permet de limiter les risques d’infections postopératoires. shutterstock_238486768

Puis-je être endormi pour une greffe d’os?

19 février 2014

Pour une greffe osseuse, il est possible d’être endormi si cela vous convient le mieux. Au moment de la consultation, nous vous présenterons les options de sédation intraveineuse et d’anesthésie générale et répondrons à vos interrogations afin de vous aider à choisir l’option qui vous conviendra le mieux pour la greffe osseuse. Pour une greffe d’os simple, une anesthésie locale avec sédation intraveineuse est souvent utilisée. Pour ce cas, un topique, sous forme de gel ou d’un vaporisateur, sera appliqué à l’endroit de la greffe osseuse pour engourdir la région. Par la suite, un anesthésique local sera inséré proche du nerf pour empêcher toutes sensations nerveuses. La sédation intraveineuse vous permettra de vous détendre et de n’avoir aucun souvenir de la procédure. Les greffes osseuses plus complexes sont réalisées sous anesthésie générale. Le patient est inconscient durant la procédure. Un coma est induit par des médicaments. Dans ce cas-ci, la greffe d’os se fera en milieu hospitalier, car la médication doit être contrôlée par plusieurs professionnels de la santé. Peu importe le traitement requis, le patient peut choisir l’option qu’il ou elle désire afin que l’expérience soit des plus confortable possible. N’hésitez pas à questionner le chirurgien sur les avantages et les désavantages de chaque méthode. endormi pour greffe osseuse
Greffe Osseuse

Pourquoi une greffe osseuse serait-elle nécessaire ?

19 février 2014

La quantité d’os présent à la mâchoire varie au cours d’une vie. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent influencer le processus de résorption de l’os, et par transitivité, diminuer la quantité et la qualité de l’os des maxillaires. Les dents sont des éléments clés qui permettent une stimulation constante des os, limitant ainsi leur résorption. Lorsqu’un individu perd une ou plusieurs dents, l’os sous-jacent n’est plus stimulé. Il commencera à se résorber. Les sinus maxillaires peuvent aussi jouer un rôle dans le processus de résorption osseuse. Si le patient a perdu ses dents postérieures supérieures, le manque de stimulation permettra au sinus de prendre de l’expansion et de diminuer la hauteur de l’os du maxillaire. Si le patient décide de combler l’espace édenté par un implant dentaire, il est nécessaire d’évaluer la quantité d’os pour s’assurer d’une rétention minimale et d’une guérison optimale de l’implant. La dimension de l’ossature et de la gencive est parfois trop faible pour permettre d’y placer un implant dentaire. Après la perte d’une dent, la gencive s’amincira graduellement. Il s’agit d’un processus naturel qui survient sur une période de plusieurs mois. Une greffe osseuse peut alors être nécessaire pour restaurer la forme originale de l’ossature de la gencive avant la pose des implants dentaires. greffe osseuse radiographie
Greffe Osseuse

Comment maintenir une bonne hygiène buccale?

4 juin 2015

Après l'extraction des dents de sagesse, il est primordial de maintenir une hygiène buccale excellente. Pendant les premières 24 heures, évitez de brosser la région proche du site de l'extraction. Après ce délai, il est important de brosser délicatement vos dents régulièrement. Il n'est pas recommandé d'utiliser des rince-bouches commerciaux. Ils peuvent irriter la plaie et compliquer la guérison. À la place, rincer votre bouche avec une solution d'eau saline après chaque repas. Le sel est un désinfectant naturel et aidera à contrôler la douleur et l'enflure. Incorporer 1/2 à 1 cuillère à thé de sel dans 1 tasse d'eau. Rincer délicatement votre bouche en vous assurant que l'eau pénètre bien dans les trous. hygiène buccale dent de sagesse
Dents de sagesse

Qu’est-ce qu’une anesthésie locale?

4 juin 2015

Le chirurgien utilisera une anesthésie locale dans le but d’engourdir une région spécifique de la bouche pour que le patient ne ressente aucune douleur durant l’opération. Le chirurgien peut induire l’anesthésie de deux façons différentes. Dans la plupart de cas, une combinaison des deux méthodes est utilisée. Initialement, un gel ou un vaporisateur, connu sous le nom d’un topique, sera appliqué sur la région de l’extraction et à l’endroit où sera introduite la seringue. Cela aura comme effet d’engourdir le site. Par la suite, en utilisant un anesthésique, celui-ci agira sur le nerf et ses branches collatérales en arrêtant les signaux de douleur. De cette façon, le patient ne ressent rien durant l’intervention. Pour une extraction dentaire simple, il est possible d’utiliser une anesthésie locale. Si certains patients ont quelques craintes face à l’intervention, il est possible d’utiliser une anesthésie locale avec une sédation par intraveineuse. Dans ce cas, le patient sera calme et n’aura aucun souvenir de la procédure. anesthésie locale
Anesthésie

Quels sont les types d’apnée du sommeil?

4 juin 2015

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des interruptions fréquentes de la respiration pendant le sommeil. Il existe trois types d’apnée : le syndrome de l’apnée obstructive du sommeil et l’apnée du sommeil centrale. Le troisième type, soit l’apnée complexe du sommeil, est un mélange des deux premiers types. Le type d’apnée le plus fréquent est le syndrome de l’apnée obstructive. Elle se caractérise par l’affaissement des tissus mous de la gorge lors du sommeil. Comme les muscles sont relaxés, ils comblent l’espace disponible des voies respiratoires et bloquent l’entrée d’air. Les blocages répétés de la respiration empêchent l’individu de bien dormir et d’attendre des stades de sommeil profond. Cela peut causer de nombreux problèmes de santé, tels que l’hypertension, les arythmies cardiaques, l’hypertension pulmonaire et la dysfonction cardiaque avec les risques d’ACV et de décès. Plus l’apnée est sévère, plus on risque de voir les fonctions cognitives du patient affectées, à savoir la capacité de concentration, la mémoire et le jugement. Les patients peuvent aussi être irritables et présenter des symptômes de dépression. Lorsqu’une personne est atteinte d’apnée centrale du sommeil, le cerveau n’émet pas les influx nerveux nécessaires aux muscles pour initier la respiration. Dans ce cas-ci, c’est le cerveau et non les muscles de la gorge qui cause le problème. Ce type d’apnée est plus rare et peut être provoqué par un déficit neurologique suite à un AVC ou à un problème cardiaque. types d'apnée du sommeil  
Apnée du sommeil

Puis-je être endormi lors de l’extraction dentaire?

13 mars 2014

Il est possible d'être endormi lors de l'extraction dentaire. Au moment de la consultation, nous vous présenterons les options de sédation intraveineuse et d’anesthésie générale et répondrons à vos interrogations afin de vous aider à choisir l’option qui vous conviendra le mieux. Pour l'extraction simple d'une dent, une anesthésie locale (engourdi) est appropriée. Pour ce cas, un topique, sous forme de gel ou d’un vaporisateur, sera appliqué à l’endroit de l'extraction dentaire pour engourdir la région. Par la suite, un anesthésique local sera inséré proche du nerf pour empêcher toutes sensations nerveuses. Si la sédation intraveineuse est utilisée conjointement avec l'anesthésie locale, elle vous permettra de vous détendre lors de l'intervention et de n’avoir aucun souvenir. Pour des extractions complexes ou multiples, la sédation intraveineuse ou l'anesthésie générale est souvent utilisée. Si le patient opte pour une anesthésie générale, il sera inconscient durant la procédure. Un coma sera induit par des médicaments. Dans ce cas-ci, l'extraction dentaire doit se faire en milieu hospitalier, car la médication doit être contrôlée par plusieurs professionnels de la santé. Peu importe le traitement requis, le patient peut choisir l'option qu'il ou elle désire afin que l'expérience soit des plus confortable possible. peut-on être endormi durant l'extraction
Extraction dentaire

Qui souffre d’apnée du sommeil?

13 mars 2014

Il n’y a pas de préférence pour le sexe ni l’âge : les hommes, les femmes et les enfants de tous âges peuvent être atteints d’apnée du sommeil. Un adulte sur six est atteint d’apnée du sommeil légère. Au moins une personne sur quinze est atteinte d’apnée du sommeil modérée. La plupart des personnes qui souffrent d’apnée du sommeil ne savent pas qu’elles en souffrent. Lorsque la respiration se bloque, le corps du patient essaie de trouver un moyen de respirer à nouveau. Il peut ronfler plus fort ou faire desqui souffre d'apnée du sommeil bruits d’étouffement. Comme la personne ne se réveille pas nécessairement, elle n’est pas consciente de son problème, alors elle ne se fera pas traiter. L’apnée du sommeil est un problème sérieux, mais facilement identifiable et traitable. Une personne sur vingt souffre des conséquences de l’apnée du sommeil pendant la journée. La dépression, les maux de tête et la fatigue en sont quelques exemples .    
Apnée du sommeil

Après une extraction, pourquoi rincer sa bouche avec de l’eau et du sel?

6 mars 2014

Suite à une chirurgie dentaire, il peut être très bénéfique de rincer sa bouche avec une solution d’eau saline. Comme le sel est un désinfectant naturel et qu’il aide à contrôler l’enflure de la gencive, il est recommandé de rincer délicatement la bouche plusieurs fois par jour. Il est déconseillé de rincer sa bouche immédiatement après l’opération. Il faut attendre 24 heures avant de débuter le traitement. Il est important de ne pas rincer vigoureusement ou de cracher trop fort, cela pourrait augmenter le saignement et l’enflure de la plaie. Cette solution est aussi utilisée afin de diminuer l’inconfort ressenti suite à la procédure. rincer sa bouche eau et selN’oublier pas de rincer votre bouche après chaque repas et collation jusqu’à ce que le trou soit complètement refermé. Cela pourrait prendre plusieurs jours. Il ne faut pas que de la nourriture s’accumule autour de la zone d’extraction. Il est recommandé de mélanger ½ cuillère à thé de sel dans une tasse d’eau. Ne mettez pas plus d’une cuillère à thé de sel dans un grand verre d'eau Si vous ressentez de l'inconfort ou de la douleur en rinçant votre bouche, c'est que la concentration de sel est trop élevée. Si la douleur persiste, diminuez davantage la quantité de sel.    
Hygiène buccale
Post-opératoire

Si les points de suture ne tombent pas, puis-je faire une infection?

6 mars 2014

Même si les points de suture ne tombent pas après deux semaines, ils ne peuvent pas provoquer d’infection. Pour une raison inconnue, les points de suture peuvent prendre plus de temps à tomber chez certaines personnes. Tout dépend de la réaction de l’organisme de l’individu. Il existe principalement deux types de sutures : les sutures résorbables et non résorbables. Comme le nom l’indique, les sutures résorbables peuvent être détruites par le corps humain. Cette réaction est causée par le type de matériau utilisé dans la fabrication des fils. Au contraire, les sutures non résorbables doivent être retirées par le chirurgien. Tous les points de suture utilisés à notre clinique sont résorbables et finiront par tomber éventuellement. En général, 7 à 10 jours après l’opération, la majorité des points de suture sont partis. Il est même possible de perdre un premier point peu de temps après l’intervention. S’ils persistent au-delà de 10 jours et qu’ils sont incommodants, ils pourront être enlevés à la clinique par votre chirurgien. Les sutures jouent plusieurs rôles dans le processus de guérison. Ils aident à rapprocher ainsi qu’à stabiliser la gencive suite à l’opération. Cela permet de renforcir la blessure et aide celle-ci à guérir. Ils exercent également une pression sur les tissus entourant la plaie, limitant ainsi le saignement postopératoire.   points de suture
Post-opératoire
Sutures

Est-ce normal si ma joue est toujours enflée?

6 mars 2014

Suite à la chirurgie, il est normal de ressentir de l’inconfort et de l’enflure. Comme la gencive, la joue et l’os ont pu subir des dommages, l’inflammation va aider les tissus à guérir. L’enflure devrait normalement persister pendant quelques jours. Si l’enflure de la joue ne se résorbe pas, il peut s’agir d’une infection. D’autres signes peuvent aussi être présents et indiquer la présence d’une infection comme une enflure qui est ferme et douloureuse au toucher, un mauvais goût dans la bouche ou un écoulement de liquide jaunâtre au niveau de la plaie. Il est possible d’avoir de la fièvre aussi. Même si le chirurgien prescrit normalement des antibiotiques pour éviter cette situation, il est possible de développer une infection secondaire suite à l’opération. Si le patient fume pendant la période de guérison, cela peut contribuer au développement de l’infection. Il est primordial de maintenir une hygiène dentaire optimale dans le but d’éviter une infection. L’accumulation de plaque dentaire, de nourriture et de débris dans la plaie sont des facteurs qui aident à la propagation de l’infection. Il est aussi important de ne pas boire de l’alcool et de se rincer la bouche régulièrement avec une solution d’eau et de sel. joue enflée
Infection
Post-opératoire

Est-ce normal si l’enflure persiste seulement d’un côté?

5 mars 2014

Si l’enflure persiste, il peut s’agir d’une infection.Cependant, l’enflure est rarement symétrique. Parfois, même un côté n’est pas du tout enflé alors que l’autre l’est beaucoup. L’enflure atteindra son maximum 48 heures après la chirurgie et se résorbera graduellement par la suite. D’autres signes peuvent aussi être présents et indiquer la présence d’une infection comme une enflure qui est ferme et douloureuse au toucher, un mauvais goût dans la bouche ou un écoulement de liquide jaunâtre au niveau de la plaie. Il est possible de faire de la fièvre dans certains cas. Même si le chirurgien prescrit normalement des antibiotiques pour éviter cette situation, il est possible de développer une infection secondaire suite à l’opération. Si le patient fume pendant la période de guérison, cela peut contribuer au développement de l’infection et ralentir la guérison de la gencive. Il est primordial de maintenir une hygiène dentaire optimale dans le but d’éviter une infection. L’accumulation de plaque dentaire, de nourriture et de débris dans la plaie sont des facteurs qui aident à la propagation de l’infection. Il est aussi important de ne pas boire de l’alcool et de se rincer la bouche régulièrement avec une solution d’eau et de sel. enflure persiste extraction dent
Enflure
Post-opératoire

Quelles sont les causes des nausées postopératoires?

5 mars 2014

Les nausées sont une des complications postopératoires les plus fréquentes de l’extraction dentaire. La cause la plus fréquente de nausées après une chirurgie est une intolérance aux antidouleurs narcotiques (hydromorphone, hydrocodone ou codéine). Comme l’apport alimentaire est réduit suite à l’opération, et qu’il est nécessaire de prendre ces médicaments avec de la nourriture, il est possible que les médicaments irritent l’estomac et causent des vomissements. Il existe d’autres raisons qui peuvent contribuer aux nausées : l’anesthésie et avaler du sang en sont quelques exemples. Suite au vomissement, il est important de rester bien hydraté. Buvez de l’eau régulièrement durant la journée. Certaines boissons gazeuses peuvent également aider à faire passer les nausées. Tenter de manger des aliments mous ou de boire des liquides. Cela vous aidera à prendre des forces. Si les nausées sont persistantes, il est toujours possible que le chirurgien vous prescrive des médicaments contre les nausées. Si vous vomissez, il n’y a pas de danger que les points de suture se brisent. Les sutures sont assez solides et il n’y a pas de danger qu’elles brisent et que la plaie ouvre. Les efforts de vomissements peuvent cependant entrainer un saignement par une augmentation temporaire de la pression sanguine de la tête et du visage. nausées causées par médicaments
Nausées et vomissements
Post-opératoire

Qu’est-ce qu’une greffe osseuse?

28 février 2014

Une greffe osseuse permet de redonner à la gencive et à l’ossature des mâchoires une dimension et une forme adéquate pour la confection de prothèses ou la pose d’implants dentaires. Elle est une procédure permettant de remplacer l’os manquant par de l’os naturel, artificiel ou synthétique. Si de l’os naturel est utilisé et qu’il provient du patient, la greffe portera le nom de greffe autogène. L’os est prélevé d’une autre partie du corps du patient, soit le menton et la branche de la mandibule pour un petit prélèvement, ou la hanche et le tibia pour un prélèvement plus important. Comme l’origine de la greffe n’est pas étrangère, les risques de rejet sont moins élevés. Si la greffe d’os provient d’un donneur, c’est une greffe allogène. Le greffon peut provenir d’une personne décédée ou bien ayant subi une chirurgie osseuse. Afin d’éviter la transmission de maladie, les greffons subissent des dépistages et sont traités si nécessaire. Finalement, si la greffe osseuse provient d’un matériel synthétique, les minéraux et les facteurs de croissance présents dans le greffon vont tenter de se lier à l’os et ainsi augmenter la densité de celui-ci. Il est possible de combiner les différents types de greffons pour favoriser une intégration optimale et combler les irrégularités osseuses. greffe osseuse
Greffe Osseuse

Quelles sont les étapes d’une apectomie?

19 février 2014

Pour la première étape d'une apectomie, votre chirurgien maxillo-facial fera une petite incision sur la gencive pour atteindre la racine de la dent. Ensuite, la deuxième étape sera de retirer l'infection, de même que le bout de la dent sur une distance de seulement quelques millimètres. Si un kyste s'est formé autour de la dent infectée, le chirurgien sera en mesure de le retirer en même temps. Pour compléter l'apectomie, la dernière étape consiste à remplir et à sceller le bout de la dent par un ciment spécial afin de prévenir le retour de l'infection. La plupart des apectomies prennent de 30 à 45 minutes. Le temps nécessaire pour compléter le traitement dépend de la forme et du nombre de racines. Les apectomies sur les dents d'en avant sont les plus rapides et celles sur les dents à l’arrière de la mâchoire, surtout celle du bas, prennent plus de temps à compléter. Cependant, si l'infection revient suite à l'apectomie, la seule alternative possible est l'extraction dentaire. les étapes d'une apectomie
Apectomie

Dents de sagesse – Coûts de l’extraction

19 février 2014

Les coûts pour l’extraction des dents de sagesse peut varier selon la position de la dent et la difficulté pour l’enlever. Il est possible d’estimer les coûts à partir d’une radiographie panoramique récente. La plupart des assurances couvrent l’extraction des dents de sagesse au même titre que les soins dentaires courants (nettoyages, restaurations, etc.). Si vous désirez connaître à l’avance le montant qui sera couvert par vos assurances, nous pouvons vous fournir une estimation détaillée par écrit des honoraires qui pourra être soumis à votre assurance. Cette estimation devra être envoyée quelque temps avant la procédure, car certaines compagnies d’assurance peuvent prendre jusqu’à 6 semaines avant de vous retourner un relevé contenant l’information désirée. Il est important de prendre en considération que la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) ne rembourse pas les frais liés à l’extraction des dents ou des racines. shutterstock_244018123
Dents de sagesse

À quel âge doit-on enlever les dents de sagesse ?

19 février 2014

Il est normal de se questionner sur l’âge idéal pour enlever les dents de sagesse. La formation des dents de sagesse se fait beaucoup plus tard que le reste des dents en bouche. Les études estiment que la formation complète de la dent de sagesse se termine entre 16 et 25 ans. Lorsqu’une dent de sagesse est extraite durant l’adolescence ou le début de la vingtaine, la guérison est plus rapide et les complications sont moins fréquentes. Lors du processus de formation de la dent, la couronne est initialement formée. Lorsque ce stade est complété, la racine peut alors commencer son développement. Afin de faciliter l’extraction de la dent de sagesse, il est important que la croissance de la racine soit avancée. Cela aide le chirurgien à enlever la dent et minimise les complications. Ce stade n’est généralement pas atteint avant l’âge de 16 ans. Après l’âge de 25 ans, plusieurs facteurs, comme la formation complète de la racine, peuvent contribuer à augmenter le niveau de difficulté de l’extraction de la dent. Certaines personnes préfèrent attendre l’apparition des symptômes, comme de la douleur ou de l’inflammation, avant d’entamer les procédures pour enlever les dents de sagesse. Cependant, les études ont montré que la récupération suite à la chirurgie est plus facile si les dents de sagesse sont enlevées avant l’apparition des symptômes. shutterstock_173811554
Dents de sagesse

Suis-je un bon candidat pour des implants dentaires ?

19 février 2014

Comme la pose d’implant dentaire est une intervention qui gagne en popularité, de plus en plus de gens s’intéressent à cette procédure. Plusieurs étapes sont nécessaires afin de s’assurer que vous êtes un candidat adéquat pour les implants dentaires. Même si la majorité des patients s’avèrent être de bon candidat pour recevoir les implants, votre bouche devra d’abord être examinée et votre état de santé général revu avec votre chirurgien maxillo-facial lors de la consultation initiale. Plusieurs éléments seront alors analysés : l’état de votre support osseux et de votre gencive, l’occlusion des dents présentes en bouche, certaines habitudes de vie, comme le tabagisme et le grincement des dents, et votre médication. Si la gencive est trop petite, une greffe osseuse peut être indiquée pour un meilleur résultat. Il n’est pas recommandé de poser des implants dentaires chez les enfants ou les adolescents. Il n’existe cependant aucune limite d’âge supérieur qui contre-indique la pose d’implants dentaires. Pour les personnes souffrant de bruxisme (grincement des dents), comme beaucoup de forces sont appliquées sur les dents lors du mouvement pendant la nuit, les implants ne sont pas toujours recommandés dans cette situation, car ils ne peuvent pas résister à autant de force et de mouvement. shutterstock_152741543  

Peut-on poser les implants dentaires plus rapidement?

19 février 2014

En général, la pose d’un implant dentaire s’étale sur une longue période et se fait en plusieurs étapes. Avant de poser les implants dentaires en bouche, il est essentiel de s’assurer que la quantité d’os et de gencive est suffisante pour que le résultat final soit harmonieux. Il est possible qu’une greffe osseuse soit nécessaire dans certains cas. Ensuite, l’implant dentaire sera posé à l’endroit désiré. Suite à la chirurgie, une période de guérison d’une durée minimale de trois mois est requise pour permettre l’intégration de l’implant en titane avec l’os de la mâchoire. Le tissu gingival va alors recouvrir l’implant, et celui-ci sera retiré chirurgicalement lors de la deuxième chirurgie pour être capable d’insérer le pilier. Après la guérison de cette deuxième intervention, la couronne finale est posée. Le dentiste peut confectionner une prothèse temporaire à porter durant la période de guérison. Comme les chirurgies peuvent être des procédures exigeantes pour certains patients, les professionnels dentaires ont tenté de trouver une méthode plus rapide pour poser les implants dentaires. Les dernières avancées technologiques nous permettent de poser les implants dentaires et les dents artificielles le même jour. Cela n’est cependant pas toujours possible. Lors de la consultation initiale, vous pourrez discuter avec votre chirurgien maxillo-facial des avantages et inconvénients de réaliser le traitement en une seule séance. shutterstock_199194569

La greffe osseuse cause-t-elle de la douleur?

19 février 2014

Comme la greffe osseuse est une procédure chirurgicale, il est normal de ressentir de l’inconfort suite à l’intervention. La douleur ressentie peut varier d’une personne à l’autre. Pour certains patients, l’intensité maximale sera ressentie le jour même de la procédure, alors que pour d’autres, l’inconfort est à son maximum la journée suivante. Le jour de la procédure, vous devrez prendre des médicaments pour minimiser la douleur et l’enflure postopératoires. Lorsque vous quitterez la clinique, vous serez confortable et n’aurez aucune douleur. La plupart des patients préfèrent medicament douleurretourner à la maison pour se reposer le reste de la journée. Il est important que vous soyez accompagné pour le retour à la maison. La douleur et l’inconfort peuvent aussi varier selon le type et la grosseur de la greffe osseuse. Si la greffe osseuse est importante, il est normal de ressentir plus d’inconfort, car une plus grande quantité de tissu a subit un traumatisme et doit se régénérer. Dans la plupart des cas, la douleur aura presque complètement disparu après 5 à 7 jours. Il est possible que ce temps varie en fonction de l’individu. Les médicaments qui vous seront prescrits seront suffisants pour vous soulager efficacement durant cette période. Si vous pensez ressentir une douleur inhabituelle, n’hésitez pas à poser des questions à votre chirurgien.    
Greffe Osseuse

Qu’est-ce qu’une dent semi-incluse?

4 juin 2015

Lorsqu'une dent de sagesse est dite semi-incluse, cela signifie qu'une seule partie de la dent à fait éruption en bouche. L'autre partie est encore sous la gencive. Une des raisons principales qui empêche son éruption est le mauvais alignement de la dent. À cause de sa position problématique, une dent semi-incluse peut entrainer plusieurs complications. Comme il est plus difficile de nettoyer la dent, de la nourriture et des débris peuvent facilement s'y accumuler, pouvant créer des infections et de la douleur. Il est fréquent de développer des caries sur les dents de sagesse semi-incluse. Le chevauchement peut aussi faire des dommages aux dents adjacentes et les déplacer. Si la dent de sagesse exerce une pression sur la dent adjacente et limite son nettoyage, il est possible que celle-ci soit endommagée également. dent de sagesse semi-incluse  
Dents de sagesse

Existe-il un lien entre le ronflement et l’apnée du sommeil?

4 juin 2015

Le ronflement est un son produit durant le sommeil par la vibration des structures du palais, de la luette et de la gorge lors du passage de l’air. Le ronflement peut être le signe d’un problème plus grave appelé syndrome de l’apnée obstructive du sommeil (SAOS) qui peut occasionner de la fatigue le jour et de graves problèmes de santé. Le syndrome SAOS est défini par la présence durant le sommeil d’épisodes anormalement fréquents d’obstruction complète ou partielle des voies aériennes supérieures, responsables d’interruptions (apnées) ou de réductions significatives (hypoapnées) de la respiration, et associés à des manifestations cliniques le plus souvent dominées par une somnolence diurne excessive. Les ronfleurs présentant des signes d’apnée du sommeil comme la fatigue le jour, l’hypertension artérielle ou des arrêts respiratoires notés par le conjoint durant le sommeil devront subir un examen du sommeil (polysomnographie) pour déterminer s’ils font de l’apnée du sommeil. Ce même test est aussi nécessaire chez tous les patients qui subiront une chirurgie pour l’apnée du sommeil ou pour le ronflement.ronflement Le ronflement simple sans apnée du sommeil peut avoir des conséquences sur nos proches en perturbant leur sommeil. Le ronflement est par ailleurs sans danger pour la santé physique de l’individu qui ronfle.    
Apnée du sommeil

Chirurgie orthognatique – préparations pré-opératoires

19 septembre 2014

La chirurgie orthognatique demande une préparation rigoureuse et le succès de l’intervention est grandement lié à la qualité de celle-ci. La préparation débute plus d’un an avant l’intervention avec l’alignement des arcades dentaires par orthodontie.

Préparation orthodontique :

Pour être en mesure de replacer les maxillaires (mâchoires du haut et du bas)  l’un vis-à-vis l’autre, les dents doivent être bien alignées de sorte que  les deux maxillaires puissent s’imbriquer l’un dans l’autre avec une bonne occlusion. Cet alignement est réalisé à l’aide d’appareillages orthodontiques et peut durer de un à deux ans avant l’intervention chirurgicale. Au cours des mois qui précèdent l’intervention, l’orthodontiste évaluera la qualité de l’alignement des dents et fera les corrections nécessaires. Deux semaines avant l’intervention, des poteaux chirurgicaux (des petites extensions des appareillages orthodontiques, voir photo ci-jointe) seront placés par l’orthodontiste en prévision de la chirurgie. Ces poteaux chirurgicaux seront utiles durant l’intervention et durant les semaines suivantes pour y placer des élastiques afin de stabiliser les maxillaires dans leur nouvelle position.

appareil

Extraction des dents de sagesse :

Les dents de sagesse mandibulaires et, dans une moindre mesure, maxillaires sont placées derrière les deuxièmes molaires à l’endroit où l’intervention d’ostéotomie est réalisée. Il est donc difficile d’extraire ces dents en même temps que la chirurgie orthognatique. Pour favoriser une belle guérison de la gencive et de l’ossature, de sorte que celle-ci ait retrouvé sont  intégrité complète au moment de l’intervention, les dents de sagesse devraient être extraites au moins six à douze mois avant la chirurgie orthognatique.

Nutrition :

soupeCertains patients rencontreront une nutritionniste avant ou après la chirurgie pour s’assurer que le rapport nutritif soit suffisant malgré une diète molle ou liquide nécessaire pendant les premières journées ou semaines. Les patients planifient généralement leurs repas du moins en partie avant la chirurgie orthognatique. Des plats plus mous en purée ou en liquide peuvent être cuisinés au préalable afin d’assurer un bon apport nutritionnel et une alimentation saine et variée.

Rencontre préparatoire - chirurgie orthognatique :

Lors du rendez-vous préparatoire à la chirurgie, votre chirurgien maxillo-facial prendra des photos,  des modèles et des radiographies pour planifier la chirurgie et en faire une simulation. Cette simulation peut être réalisée avec une méthode traditionnelle par montage des modèles sur un articulateur ou par technique 3D . Un scan de l'ossature faciale est aussi prise lors de ce rendez-vous et sera utilisé entre autre par le système de planification 3D. La planification du chirurgien permettra de déterminer les mouvements des maxillaires à réaliser lors de l’intervention et de confectionner des guides qui permettront de recréer avec une grande précision ces mouvements lors de la chirurgie.  
Chirurgie orthognatique

L’extraction dentaire cause-t-elle de la douleur?

13 mars 2014

Le jour de la procédure, vous devrez prendre des médicaments pour minimiser la douleur et l’enflure postopératoires. Lorsque vous quitterez la clinique, vous serez confortable et n’aurez aucun inconfort. La plupart des patients préfèrent retourner à la maison pour se reposer le reste de la journée. La douleur et l’inconfort peuvent varier selon le nombre de dents extraites et la solidité des racines. Dans la plupart des cas, elle a presque complètement disparu après 24 à 48 heures. Les médicaments qui vous seront prescrits seront assez forts pour vous soulager efficacement durant cette période. Pour soulager la douleur, il est possible d’appliquer de la glace sur la figure à l’endroit de l’extraction. Évitez de fumer ou de boire de l’alcool durant les premières 48 heures. Ces habitudes peuvent nuire au processus de guérison et prolonger l’inconfort. Il est recommandé de limiter les activités 24 heures après la chirurgie pour éviter d’augmenter le saignement et la douleur. Vous pouvez rincer la bouche délicatement avec une solution d’eau saline. Le maintien d’une hygiène dentaire optimale permet aussi de limiter l’accumulation de plaque dentaire, de nourriture et de débris dans la plaie. Ces facteurs peuvent augmenter le risque d’infection et prolonger les inconforts. medication contre la douleur
Extraction dentaire

Quels facteurs favorisent l’apnée du sommeil?

13 mars 2014

Le développement de l’apnée du sommeil est favorisé par plusieurs facteurs. D’un point de vue anatomique, la forme du visage et du cou, la dimension des voies respiratoires supérieures, la forme étroite du pharynx, un long voile du palais et la taille des adénoïdes et des amygdales sont tous des facteurs qui peuvent contribuer au développement de l’apnée du sommeil. Un surplus de poids peut aussi aider au développement de cette condition : l’excès de poids à l’entour du cou peut exercer une pression supplémentaire sur les voies respiratoires et comprimer les voies respiratoires. Également, de nombreuses habitudes de vie peuvent favoriser le développement de l’apnée du sommeil. La consommation d’alcool et/ou de médicaments peut relaxer les muscles de la gorge, bloquant ainsi la respiration. Les personnes qui fument sont plus à risque de souffrir d’apnée du sommeil : comme le tabagisme augmente l’enflure et la quantité des fluides dans les voies respiratoires supérieures, cela aura comme effet de limiter la quantité d’air qui peut passer. D’autres facteurs comme l’obstruction nasale, la respiration buccale et les allergies respiratoires peuvent prédisposer à cette condition. Les gens âgés de plus de 60 ans et les hommes semblent plus fréquemment atteints par l’apnée du sommeil. facteurs apnée du sommeil
Apnée du sommeil

Quand puis-je recommencer à me brosser les dents après une chirurgie?

6 mars 2014

On doit éviter de brosser les dents dans la région où la chirurgie buccale a eu lieu pendant les 24 premières heures. Après cela, vous pouvez recommencer à brosser vos dents doucement selon votre tolérance. Il est essentiel de maintenir une hygiène buccale excellente suite à la chirurgie, surtout proche de la région de l’extraction. Brosser vos dents de façon délicate au minimum une fois par jour. Évitez aussi de cracher trop fort. Vous pouvez rincer doucement votre bouche pour vous assurer d’un nettoyage efficace avec une solution à base d’eau et de sel. Si vous ne prenez pas le temps de bien brosser vos dents, il est possible que de la plaque dentaire, de la nourriture ou encore des débris s’accumulent dans la plaie et augmentent les risques d’infection. Si, suite au brossage, vous remarquez du sang dans votre bouche, il est normal d’avoir du saignement quelques jours après la chirurgie buccale. Même si la quantité de sang peut sembler considérable, n’oubliez pas que le sang est dilué dans une grande quantité de salive. Seulement une petite quantité de sang est mélangée à la salive, ce qui peut donner l'impression que le saignement est considérable et alarmer certains patients, mais il ne l’est pas en fait. chirurgie buccale brosser les dents
Hygiène buccale
Post-opératoire

Est-il possible que ma joue soit cousue à ma gencive?

6 mars 2014

gencive cousue avec joueSi la dent de sagesse n’a pas fait éruption en bouche ou qu’elle est partiellement visible, le chirurgien devra faire une incision dans la gencive et dans la joue du patient pour être capable de retirer la dent. Comme l’incision pour enlever les dents de sagesse se fait en partie dans la joue, il est donc normal de retrouver des points de suture à cet endroit. Cependant, comme après toute chirurgie buccale, il est normal que la gencive et les joues soient enflées. Cette inflammation est causée par les dommages effectués sur les tissus environnants lors de l’extraction. Alors, lorsque la joue est enflée, cela peut donner l’impression que la joue est cousue à la gencive, mais ce n’est évidemment pas le cas. Une fois que les points de suture seront tombés et que l’enflure aura diminué, il sera alors possible de bien voir que la joue n’a pas été cousue dans la gencive. Afin de réduire l’inflammation des joues et de la gencive, il est possible d’appliquer de la glace sur la figure vis-à-vis la zone d’extraction. Vous pouvez vous rincer la bouche plusieurs fois par jour avec une solution d’eau salée. Cela aidera à contrôler l’inflammation et la douleur. Les médicaments prescrits par le chirurgien peuvent aussi contribuer à faire diminuer l’enflure.  
Post-opératoire
Sutures

Si l’enflure revient, est-ce une infection?

6 mars 2014

Normalement, suite à la chirurgie, chaque individu va réagir de façon différente à l’opération. Il faut s’attendre à ressentir de l’inconfort et de l’enflure pendant la période de guérison. L’intensité maximale de ces symptômes devrait être ressentie durant les premiers jours. Cependant, si les symptômes disparaissent puis reviennent quelques jours plus tard, il s’agit probablement d’une infection. Les infections postopératoires surviennent la plupart du temps durant la première semaine suivant la chirurgie, mais à l’occasion on note des infections jusqu’à deux mois en postopératoire. D’autres signes peuvent aussi être présents et indiquer la présence d’une infection comme une enflure qui est ferme et douloureuse au toucher, un mauvais goût dans la bouche ou un écoulement de liquide jaunâtre au niveau de la plaie. Il est possible d’avoir de la fièvre aussi. Même si le chirurgien prescrit normalement des antibiotiques pour éviter cette situation, il est possible de développer une infection secondaire suite à l’opération. Si le patient fume pendant la période de guérison, cela peut contribuer au développement de l’infection. Il est primordial de maintenflureenir une hygiène dentaire optimale dans le but d’éviter une infection. L’accumulation de plaque dentaire, de nourriture et de débris dans la plaie sont des facteurs qui aident à la propagation de l’infection. Il est aussi important de ne pas boire de l’alcool et de se rincer la bouche régulièrement avec une solution d’eau et de sel.    
Infection
Post-opératoire

Est-ce normal si un côté est beaucoup plus enflé?

5 mars 2014

enfléIl est normal qu'un côté soit plus enflé que l'autre après la chirurgie. L’enflure est rarement symétrique. Parfois, même un côté n’est pas du tout enflé alors que l’autre l’est beaucoup. L’enflure atteindra son maximum 48 heures après la chirurgie et se résorbera graduellement par la suite. Si l’enflure persiste, il peut s’agir d’une infection. D’autres signes peuvent aussi être présents et indiquer la présence d’une infection comme une enflure qui est ferme et douloureuse au toucher, un mauvais goût dans la bouche ou un écoulement de liquide jaunâtre au niveau de la plaie. Il est possible de faire de la fièvre dans certains cas. Afin de diminuer l’inflammation, vous devez éviter de mastiquer du côté de l’extraction. Vous pouvez consommer des aliments en purée ou liquides. Les médicaments fournis par le chirurgien devraient aider à minimiser l’enflure. Vous pouvez aussi placer de la glace sur votre visage proche de la plaie. Une journée après l’intervention, il est possible de rincer délicatement la bouche avec une solution d’eau saline 3 à 4 fois par jour. Cela permettra de désinfecter le trou et de diminuer l’enflure. Il est recommandé de ne pas rincer vigoureusement la bouche et de ne pas effectuer une succion. Ces mouvements augmentent le risque de déloger le caillot sanguin et pourraient compliquer la guérison. Il n’est pas recommandé de fumer ou de boire de l’alcool pendant 48 heures.  
Enflure
Post-opératoire

Peut-on se procurer des médicaments sans ordonnance?

5 mars 2014

En général, les médicaments prescrits par le chirurgien suite à l’intervention devraient être suffisants. Cependant, si vous pensez manquer de médicament, vous pouvez sans problème vous procurer à la pharmacie les médicaments suivants sans ordonnance : ibuprofène (Motrin, Advil), Tylenol et le Tylenol avec codéine. Pour ce dernier médicament, vous n’avez pas besoin de prescription, mais vous devez le demander au pharmacien. Vous pouvez prendre ces médicaments avec la prescription de narcotique. De plus, l’ajout d’ibuprofène peut augmenter le temps d’action et l’efficacité de certains narcotiques. N’oubliez pas que le pharmacien est à votre disposition pour vous conseiller sur la quantité sécuritaire de médicaments à prendre. Il ne faut pas oublier que pour certains médicaments, il est requis de les prendre avec de la nourriture. Assurez-vous de consommer de la nourriture molle et de mastiquer délicatement si l’intervention chirurgicale a été effectuée il y a moins de 72 heures. Il est déconseillé de consommer de l’alcool lors de la prise des médicaments, car ces deux éléments peuvent interagir entre eux et provoquer de nombreuses complications. Si les douleurs sont encore importantes, contactez votre chirurgien maxillo-facial, de préférence durant les heures de bureau, et nous pourrons envoyer un renouvellement par télécopie à votre pharmacie. médicaments
Douleur
Post-opératoire

Alternative à l’apectomie

19 février 2014

Si l’apectomie n’est pas indiqué ou si vous préférez ne pas faire le traitement, la seule autre alternative est une extraction de la dent. L’apectomie n’est généralement pas le traitement de première ligne. Le dentiste proposera initialement un traitement de canal pour essayer d’éliminer l’infection. Si le traitement de canal ne fonctionne pas et que l’infection est toujours présente, l’apectomie est alors considérée. C’est pour cette raison que l’unique alternative à l’apectomie est l’extraction dentaire. Une fois la dent extraite, pour remplacer la dent manquante, la meilleure option serait la pose d’un implant dentaire unitaire. Les prothèses partielles fixes sont aussi une alternative à considérer, mais une plus grande quantité de substance dentaire sera perdue. Alternative à l'apectomie: extraction dentaire  
Apectomie

Quoi faire avant une apectomie?

19 février 2014

Avant une apectomie, vous devrez d’abord rencontrer votre chirurgien maxillo-facial en consultation avant de subir une apectomie. Ce dernier est spécialisé dans ce genre de traitement. Il vous expliquera les différentes étapes de la chirurgie ainsi que les procédures à suivre avant et après l’intervention. Avant la chirurgie, votre chirurgien pourra prendre de nouvelles radiographies de la dent et de la gencive qui l’entoure. Ces radiographies permettront de confirmer la localisation de l’infection ainsi que son étendue. Une médication anti-inflammatoire ou antibiotique pourra vous être prescrite si nécessaire. Votre histoire médicale sera révisée avec le chirurgien pour s’assurer que vous êtes un bon candidat pour l’apectomie. Les options d’anesthésie locale et de sédation intraveineuse vous seront présentées. Quoi faire avant une apectomie
Apectomie

Comment les dents de sagesse vont-elles être enlevées?

19 février 2014

Certaines personnes préfèrent dormir pendant que leurs dents de sagesse seront enlevées. Au moment de la consultation, nous vous présenterons les options de sédation intraveineuse et d’anesthésie générale et répondrons à vos interrogations afin de vous aider à choisir l’option qui vous conviendra le mieux. L’extraction de quatre dents de sagesse prend environ une heure. Les procédures peuvent varier dépendamment du degré d'inclusion des dents et de leur angulation. Après la chirurgie, vous prendrez des médicaments prescrits afin de soulager les douleurs et minimiser l’enflure postopératoire. Vous serez donc confortable et n’éprouverez aucune douleur. Avant de vous laisser quitter la clinique, l'assistante chirurgicale révisera avec vous les instructions postopératoires. Vous devrez être accompagné par un parent ou un adulte qui pourra vous raccompagner chez vous par la suite. La plupart des patients retournent à la maison pour se reposer et ne planifient aucune activité pour le reste de la journée. Vous devrez, pour les quelques jours suivant l'extraction de vos dents de sagesse, vous reposer et éviter les activités trop intenses. Suivez les recommandations postopératoires, car cela favorisera une meilleure guérison et vous serez plus confortable durant les premiers jours. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la section instruction post-opératoire à la chirurgie. shutterstock_215625895
Dents de sagesse

Qu’est ce qu’une dent de sagesse incluse ?

19 février 2014

Une dentition normale comprend 32 dents (16 à la mâchoire du haut et 16 à la mâchoire du bas). Chez la plupart des gens, l’espace disponible dans la bouche est insuffisant pour permettre à toutes ces dents de faire éruption normalement. Parfois, l'inclusion peut-être causée par l'orientation problématique de la dent. Si la dent de sagesse est entièrement prise sous la gencive par manque d’espace elle est dite incluse et si elle est partiellement visible en bouche, elle est dite semi-incluse. Une radiographie panoramique permet de déterminer si vos dents de sagesse sont incluses ou non. Ces dents de sagesse ne peuvent être brossées normalement et rendent souvent le nettoyage des deuxièmes molaires plus difficile ou impossible. Elles sont donc plus sujettes à carier et peuvent occasionner de la douleur ou des maladies localisées de gencive et de l’ossature des mâchoires. De plus, elles sont plus susceptibles à l'infection et au développement de kystes ou de tumeurs bénignes. Face à de tels symptômes, l'extraction des dents de sagesse incluse est recommandée. Il est aussi indiqué de procéder à leur extraction préventive afin d'éviter ces problèmes. À l'aide d'une radiographie récente ainsi que d'une consultation avec un de nos chirurgiens, vous serez en mesure de bien comprendre votre situation dentaire et de prendre la meilleure décision concernant vos dents de sagesse.  

Quels sont les types de prothèse disponibles

19 février 2014

Les implants dentaires peuvent être utilisés dans diverses situations : pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes, ou encore pour substituer une arcade édentée au complet. Le type de prothèse employé varie en fonction de la situation. Une couronne unitaire est utilisée pour remplacer une dent unique. Un pont fixe permet de remplacer 3 dents ou plus. Une prothèse complète sur implant dentaire permet de remplacer toutes les dents à la mâchoire supérieure ou inférieure. Le nombre d’implants dentaires requis varie selon qu’il s’agisse d’une prothèse fixe ou amovible. Une prothèse amovible s’accroche aux implants dentaires et peut être enlevée par le patient tandis qu’une prothèse fixe est permanente et peut seulement être enlevée par le dentiste. Si la prothèse est fixe, elle peut être cimentée à l’implant grâce à des ciments dentaires spécifiquement conçus pour adhérer au métal de l’implant. La prothèse peut aussi être vissée à celui-ci. Une visse sera placée au centre de la couronne, et elle sera vissée dans l’implant. En fonction du type de prothèse et de l’environnement buccal de chaque patient, le dentiste choisira le type de fixation qui sera le plus approprié à la situation. N’hésitez-pas à demander à votre dentiste les différentes options qui s’offrent à vous.   shutterstock_148504826

Comment les implants dentaires sont-ils posés?

19 février 2014

Les implants dentaires sont d’abord mis en place. Durant les six à huit semaines suivantes, ils se fusionneront à l’os et seront visibles au niveau de la surface de la gencive. Il est possible de vérifier l’intégration de l’implant dans l’os grâce aux radiographies dentaires. Vous pourrez porter pendant ce temps une prothèse temporaire ou votre prothèse actuelle qui devra être légèrement modifiée ce qui vous permettra de mastiquer normalement. Il est important de suivre les consignes postopératoires pour favoriser une guérison optimale de l’implant et d’éviter les complications possibles suite à la chirurgie. Une fois les implants dentaires fusionnés à l’os, de petits piliers métalliques y sont attachés. Cette étape est simple et ne requiert habituellement aucune anesthésie. En fonction du type de prothèse sélectionné, deux types de piliers métalliques peuvent être utilisés : un pilier préfabriqué ou un pilier conçu sur mesure.  Les dents artificielles pourront ensuite être confectionnées par-dessus les piliers qui ne seront plus visibles une fois la restauration complétée. Elles peuvent être cimentées à l’implant ou bien vissées à celui-ci. De nombreuses techniques sont maintenant disponibles sur le marché des implants dentaires. N’hésitez pas à questionner votre dentiste sur les alternatives de traitement qui pourraient mieux vous convenir. shutterstock_157227371  

Qu’est ce qu’une greffe osseuse d’élévation sinusale ?

19 février 2014

Au-dessus des dents de la mâchoire du haut, on retrouve de chaque côté du maxillaire supérieur des cavités creusées remplies d’air : ce sont les sinus du maxillaire. Lorsqu’une personne perd ses dents postérieures, comme l’os n’est plus sollicité de la même façon, la cavité du maxillaire a tendance à prendre plus d’espace (il se pneumatise). Comme le volume du sinus augmente, la quantité d’os au maxillaire supérieur va alors diminuer. Si la hauteur restante n’est pas suffisante pour la pose d’implants dentaires dans la région postérieure, il est possible d’ajouter de l’os grâce à la greffe d’élévation sinusale. Cette technique de greffe d'élévation sinusale est utilisée pour greffer de l’os au niveau du sinus maxillaire dans le but éventuel de remplacer les dents postérieures du haut par des implants. La membrane sinusale est délicatement soulevée et la greffe d’os est placée au niveau du plancher sinusal. Pour cette intervention, il est possible d’utiliser de l’os naturel ou bien synthétique. Dans la planification du plan de traitement, il est important d’inclure plusieurs mois de guérison avant de procéder à la pose des implants dentaires. Si le temps de guérison est trop court, il est possible que l'intégration de l'implant à l'os ne se fasse pas correctement. greffe élévation sinusale  
Greffe Osseuse