Apnée du sommeil et ronflement

Apnée 1

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil potentiellement très sérieux où la respiration s’arrête et recommence. Il est possible que vous souffrez d’apnée du sommeil si vous ronflez très fort ou si vous vous sentez fatigué le lendemain d’une longue nuit de sommeil. En ce qui concerne le ronflement, celui-ci est le son désagréable produit lorsque, durant votre sommeil, votre respiration est partiellement obstruée. Il est important de noter que le ronflement pourrait indiquer un problème de santé. Le ronflement se produit lorsque l’air circule en passant par les tissus relaxés de la gorge, causant ainsi une vibration de ceux-ci lorsque vous respirer. Le correction du ronflement par chirurgie est possible tout comme la correction de l’apnée du sommeil.

Pour plus d’information sur l’apnée, le ronflement et les traitements, par chirurgie et par CPAP veuillez consulter le site de la Clinique du Sommeil.

Symptômes

Il est important de noter qu’une personne atteinte d’apnée du sommeil présente rarement tous ces symptômes et même, à l’occasion, très peu de symptômes.

  • Réveils répétés pendant la nuit
  • Allers et retours fréquents à la salle de bains durant la nuit
  • Sommeil non réparateur
  • Maux de tête au réveil
  • Ronflement
  • Arrêts respiratoires observés par le conjoint
  • Fatigue, somnolence excessive durant la journée
  • Diminution du niveau d’énergie
  • Manque de concentration / altération du jugement
  • Diminution de la vigilance
  • Étouffement ou suffocation pendant le sommeil
  • Transpiration excessive durant le sommeil
  • Perte de mémoire
  • Irritabilité, changement de l’humeur et nervosité
  • Dépression / anxiété
  • Hypertension (haute pression)
  • Baisse de libido – dysfonctionnement érectile

Qui souffre d’apnée du sommeil?

  • Un adulte sur six est atteint d’apnée du sommeil légère.
  • Au moins une personne sur quinze est atteinte d’apnée du sommeil modérée.
  • Au moins une personne sur vingt souffre des conséquences de l’apnée du sommeil pendant la journée.
  • Les hommes, les femmes et les enfants de tous âges peuvent en être atteints.
  • La plupart des personnes ne savent pas qu’elles en souffrent; en conséquence, elles ne sont pas traitées.

Quels sont les facteurs qui favorisent le développement de l’apnée du sommeil?

  • La forme du visage et du cou : cou large, menton reculé ou fuyant, visage étroit
  • La dimension des voies respiratoires supérieures
  • Un pharynx étroit – voile du palais long
  • Taille des adénoïdes et des amygdales
  • Une obstruction nasale / respiration buccale
  • L’âge
  • Le sexe (les hommes étant plus à risque)
  • Un surplus de poids
  • Les allergies respiratoires
  • La consommation d’alcool et/ou de médicaments
  • Le tabagisme

Traitements de l’apnée du sommeil

Suite à un diagnostic de condition chronique, telle que l’apnée du sommeil, l’adoption de saines habitudes de vie vous sera bénéfique à long terme. Le traitement dépendra ensuite de la sévérité des symptômes et de leurs causes.

1. Correction du ronflement par chirurgie

Produit par le voile du palais lorsque celui-ci entre en vibration, le ronflement intervient généralement lors du sommeil ou au moment des siestes. Il peut-être difficilement supportable à la fois pour ceux qui ont à subir ce phénomène vibratoire que pour ceux qui le produisent. Il existe des chirurgies à la fois mineures et sans douleur qui permettent de traiter efficacement le ronflement. Lire la suite..

2. Correction de l’apnée par chirurgie

Souvent méconnu, le syndrome d’apnée du sommeil représente un danger pour les ronfleurs avec les risques cardio-respiratoires, les conséquences psychiques, sociales et professionnelles qui en découlent. Il est maintenant possible de traiter chirurgicalement et guérir l’apnée. Lire la suite..

3. Traitement de l’apnée du sommeil et du ronflement sans chirurgie

A. Adopter de saines habitudes de vie

B. Appareils de ventilation à pression positive continue (P.P.C.)

C. Appareil buccal

 

A) Adopter de saines habitudes de vie

Il est recommandé pour toute personne souffrant d’apnée du sommeil de :

  Cesser de fumer

Le tabagisme peut aggraver vos symptômes d’apnée du sommeil. En effet, la cigarette favorise une production accrue de mucus, entraîne une inflammation des voies respiratoires, irrite votre gorge et vous fait tousser durant la nuit. En plus de diminuer l’irritation de votre gorge, cesser de fumer vous donnera également plus d’énergie pour vos activités physiques quotidiennes. Le personnel hautement qualifié de la ligne Poumon-9 de l’Association pulmonaire du Québec vous renseigne sur les outils disponibles selon vos besoins pour vous aider à cesser de fumer et vous réfère à des programmes de cessation faits sur mesure pour vous.

Maintenir un poids santé 

L’embonpoint est un facteur de risque de l’apnée du sommeil. Adopter une saine alimentation et faire de l’exercice régulièrement vous aideront à maintenir un poids santé. Une perte de poids de seulement 10 % (par exemple, une perte de 20 lb, chez un homme de 200 lb) réduira en moyenne de 30 % l’indice d’apnée/hypopnée. De même, une augmentation du poids de 10 % augmentera en moyenne l’indice d’apnée/hypopnée de 30 %.

Truc : Si vous faites de l’exercice en fin de journée, il est recommandé de le faire trois heures avant d’aller au lit. Une activité intense avant le coucher pourrait troubler votre sommeil.

Consommer de l’alcool avec modération et éviter de prendre des somnifères ou des relaxants musculaire :

L’alcool, les somnifères et certains médicaments antidouleur peuvent avoir pour effet de trop relâcher les muscles de la gorge. En conséquence, vos voies respiratoires peuvent s’affaisser et se bloquer plus facilement. Ils peuvent aussi rendre plus difficile pour votre cerveau de « se réveiller » et de détecter un manque d’oxygène dans votre corps. Cela peut entraîner des pauses respiratoires plus longues et plus graves. De plus, l’alcool stimule le cerveau et il accentue à long terme l’insomnie et les symptômes du manque de sommeil.

Trucs :

  • Évitez de consommer de l’alcool au moins 6 heures avant d’aller au lit.
  • Avisez toujours les médecins de votre condition, spécialement lorsqu’ils vous prescrivent des médicaments contre la douleur ou des somnifères. 

Traiter énergiquement la congestion nasale et les allergies

Contrôler l’environnement et prendre des médicaments contre les allergies (en collaboration avec votre équipe médicale) devraient diminuer vos symptômes et ainsi favoriser une meilleure tolérance à la P.P.C.

Adoptez un horaire de sommeil régulier 

Aller au lit et se lever à peu près aux mêmes heures tous les jours favorisent un meilleur sommeil. Un horaire de sommeil régulier aide également à prévenir « la surfatigue » qui peut aggraver les symptômes de l’apnée du sommeil.

Diminuez la consommation de caféine

Le café, le thé, les colas et le chocolat contiennent tous de la caféine et sont donc susceptibles de perturber votre sommeil. La caféine prolonge le temps d’endormissement et peut interrompre le sommeil durant la nuit.

Trucs :

  • Évitez de consommer un aliment contenant de la caféine au cours des 6 heures précédant le coucher.
  • Si vous avez de la difficulté à vous endormir, prenez une tisane ou un lait chaud, essayez de lire ou de prendre un bain tiède.

Dormez sur le côté

Le fait de dormir sur le côté ne guérit pas l’apnée du sommeil. Dormir sur le côté plutôt que sur le dos peut toutefois diminuer la sévérité de l’apnée puisque lorsque vous dormez sur le dos, la gravité étire les tissus de votre gorge et de votre cou, ce qui peut rétrécir les voies aériennes supérieures ou les bloquer complètement.

Trucs : Il est possible de s’entraîner à dormir sur le côté :

  • En plaçant des oreillers dans votre dos pour vous appuyer.
  • En insérant une balle de tennis au dos de votre pyjama pour éviter de vous retourner sur le dos ou encore en utilisant un sac à dos sans armature rempli de serviettes de bain! Si vous commencez à rouler sur le dos pendant votre sommeil, la pression de la balle de tennis ou du sac à dos vous fera revenir sur le côté.

Si l’apnée du sommeil est de modérée à sévère, un traitement plus intensif sera nécessaire. Elle est habituellement traitée à l’aide d’un appareil à P.P.C., c’est-à-dire un appareil de ventilation à pression d’air positive continue, aussi connu sous l’appellation C.P.A.P.

10 conseils pour diminuer le ronflement

B) Appareils de ventilation à pression positive continue (P.P.C.)

Apnée 2L’appareil à P.P.C. est le meilleur traitement pour les patients souffrant d’apnée obstructive du sommeil. La pression positive continue ou P.P.C. signifie que de l’air est poussé par une pression positive continue au niveau des voies respiratoires de façon à les maintenir ouvertes. Cette pression doit être ajustée à l’aide d’un test de titration.

Votre médecin prescrira donc le type d’appareil le plus approprié selon votre diagnostic en tenant compte, au besoin, des autres maladies dont vous souffrez. Il existe plusieurs types d’appareils à P.P.C.

L’appareil à P.P.C. fixe : c’est le traitement standard, le plus éprouvé et le modèle le moins dispendieux. L’appareil délivre toujours l’air avec la même pression.

L’appareil à P.P.C. automatique : il s’agit d’une alternative à l’appareil à P.P.C. fixe. Il est aussi efficace et certains le trouvent plus confortable puisque le niveau de pression s’adapte en fonction des événements respiratoires (apnées, hypopnées) ou des ronflements.

L’appareil de ventilation à deux niveaux de pressions (aussi appelé bipap ou bi-niveaux) : l’appareil bi-niveaux repose sur le même principe que les appareils à P.P.C. fixe et automatique, si ce n’est qu’il délivre une pression à deux niveaux avec une pression d’air réduite à l’expiration, ce qui facilite la respiration. Il est surtout utilisé par les personnes qui nécessitent une pression positive élevée, améliorant ainsi le confort et la tolérance au traitement. On crée constamment de nouveaux produits. Pour obtenir un confort optimal, n’hésitez surtout pas à essayer les plus récents. Informez-vous des prix, des garanties ainsi que du service après-vente lorsque vous serez prêt à procéder à un achat.

Comment cela fonctionne?

Un masque est installé et soutenu par une sangle sur la tête. Une tubulure relie le masque à l’appareil à P.P.C. Cet appareil est branché dans une prise électrique et fournit une poussée d’air constante dans le masque. En gardant les voies aériennes supérieures ouvertes à tous les stades du cycle respiratoire, les ronflements et l’apnée sont contrôlés. Il s’agit d’un traitement et non d’une guérison. Si vous cessez d’utiliser l’appareil à P.P.C., vous recommencerez à faire de l’apnée.

Au début de son utilisation, malheureusement certaines personnes abandonnent si elles ne constatent aucun changement rapide. Le temps requis pour ressentir une amélioration peut être de 4 à 6 semaines d’utilisation soutenue, c’est-à-dire d’utilisation de l’appareil à toutes les nuits et pendant toute la durée de la nuit. Il faut tout d’abord apprendre à dormir avec le masque sur le visage puis régler l’inconfort et les petits problèmes d’ajustement (par exemple, ajustement du masque, obstruction nasale). Ce n’est qu’après cette période d’ajustement que l’on commence à en ressentir les bénéfices. Les patients disent s’habituer et devenir plus confortables avec l’équipement après 3 à 6 mois d’utilisation. Une période d’adaptation est donc nécessaire, il faut être patient ! La meilleure façon pour vous de vous adapter à cette nouvelle situation est de vous informer, de poser des questions et d’effectuer le suivi nécessaire avec votre équipe médicale.

Des problèmes ou des inconforts peuvent survenir en cours de traitement. Il est important d’en parler afin d’améliorer ou de corriger la situation. Une fois les problèmes résolus, les gens sont généralement très heureux d’utiliser leur appareil, surtout après avoir découvert tous les bienfaits apportés par ce type de traitement.

Combien coûte ce genre de traitement?

Un appareil à P.P.C. et un masque, incluant l’encadrement et l’enseignement dont vous avez besoin, peuvent coûter entre 1200$ et 2500$. Pour l’instant, ce montant n’est pas remboursable par le Régime de l’assurance maladie du Québec, mais les coûts reliés au traitement sont admissibles au crédit d’impôt pour frais médicaux. Consultez l’Agence du revenu du Canada, Revenu Québec ou un conseiller en fiscalité pour plus d’information. Vérifiez également avec votre régime d’assurance privée si l’achat d’un tel appareil est couvert. Sinon, informez-vous auprès de votre distributeur s’il offre un programme de location avec option d’achat ou encore un plan de financement.

C) Appareil buccal

Apnée 3Votre médecin peut vous prescrire un appareil buccal (ou orthèse d’avancement de la mâchoire) moulé par un dentiste. Cette gouttière portée dans la bouche durant la nuit sert à tenir la mâchoire inférieure et la langue vers l’avant, ce qui a pour effet de maintenir l’ouverture des voies respiratoires supérieures. Toutefois, ce type d’appareil ne convient pas à tous les patients, n’offre pas d’aussi bons résultats que l’appareil à P.P.C. et peut occasionner des problèmes de mâchoire, de dents ou de gencives. Il est utilisé surtout pour l’apnée légère ou modérée. Quand il fonctionne, certains patients le préfèrent à la P.P.C.

Ce type d’appareil est disponible en modèle fixe ou ajustable. Le modèle ajustable jouit d’un plus grand succès que le modèle fixe. Certains dentistes ont une formation spéciale pour fixer et ajuster ces appareils dentaires.

Pour plus de renseignements sur les appareils dentaires, parlez-en à votre médecin spécialiste des problèmes du sommeil afin qu’il vous obtienne une consultation chez un dentiste spécialiste.

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE
ou 1 888 819 0827

Questions et réponses sur l'apnée du sommeil

Poser une question

Laisser un commentaire sur l'apnée du sommeil

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont infiqués par un astérisques (*)

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Questions et réponses sur l'apnée du sommeil

Existe-il un lien entre le ronflement et l’apnée du sommeil?

Le ronflement est un son produit durant le sommeil par la vibration des structures du palais, de la luette et de la gorge lors du passage de l’air. Le ronflement peut être le signe d’un problème plus grave appelé syndrome...

Est-il possible de traiter l’apnée du sommeil sans chirurgie?

Il existe plusieurs moyens de traiter l’apnée du sommeil sans chirurgie. Il est possible de modifier les habitudes de vie qui prédisposent à l’apnée du sommeil, d’utiliser un appareil de ventilation à pression positive continue (P.P.C.) ou de porter un appareil...

Poser une question sur l'apnée du sommeil

Voir plus de questions sur l'apnée du sommeil