Chirurgie pré-prothétique

Qu’est-ce que la chirurgie pré-prothétique

La chirurgie pré-prothétique a pour but la préparation de la bouche avant la pose d’un appareil prothétique par votre dentiste. Puisque l’appareil s’assoit sur votre os et votre gencive, ceux-ci doivent être adéquats afin de supporter efficacement l’appareil. La chirurgie donne donc à l’os et la gencive une forme et grosseur appropriée. Une extraction dentaire peut résulter en une déformation de votre crête alvéolaire (os supportant les dents) nécessitant ainsi une chirurgie à ce niveau si un appareil prothétique est envisagé.

Voici les différentes procédures :

  •     Remodelage de l’ossature des gencives (alvéoloplastie)
  •     Ablation d’os excessif (tori mandibulaires, exostoses)
  •     Ablation de gencive molle (tissu hyperplasique)
  •     Greffe osseuse

Prothétique 1Prothétique 2

Est-ce que je vais être endormi durant la procédure?

Il existe de nombreuses options concernant le type d’anesthésie donnée pour une chirurgie pré-prothétique.

  • Anesthésie locale
  • Anesthésie générale
  • Sédation intraveineuse consciente
  • Protoxyde d’azote
  • Sédation orale

 

Greffe osseuse

L’os de vos mâchoires est stimulé par les racines des dents. En leur absence, une perte de stimulation entraîne une résorption osseuse et une réduction graduelle du volume osseux, ce qui complique la pose d’appareils prothétiques. Une greffe osseuse peut régler ce problème.

C’est une procédure qui permet de rebâtir de l’os dans les régions qui se sont résorbées. Ceci peut donc permettre le placement d’implants dentaires ou encore, un meilleur support de la prothèse. La crête iliaque et la côte flottante sont les deux endroits utilisés pour prendre de l’os pour les greffes osseuses. La crête iliaque est la plus adéquate, car la côte flottante n’est pas assez souple et on ne peut pas la modifier ou la tailler exactement comme on le veut.

 

Ablation d’os excessif

Nous ne sommes pas toujours obligés d’enlever les exostoses ou les tori pour la confection d’une prothèse. Il est possible de faire une prothèse en leur présence, mais parfois, si cela compromet certains critères (ex. : rétention et stabilité) il est souhaitable de les enlever.

Voici certaines situations et la conduite à adopter :

Au maxillaire :

On fait une excision si l’exostose :

  1. Est multilobé, avec contre-dépouille et d’une grosseur importante.
  2. Lorsqu’elle est à un endroit critique pour la rétention de la prothèse.
  3. Compromets l’espace de Donder (espace entre le dos de la langue et la voûte palatine). Souvent, la turbulence d’air et l’épaisseur de l’acrylique empêchent le patient de bien parler.

À la mandibule (surtout région des prémolaires) :

On fait une excision des tori mandibulaires dépendamment de la hauteur des muscles du plancher de la bouche par rapport aux tori. S’ils empêchent la confection d’une prothèse adéquate, ceux-ci sont enlevés. 

 

Remodelage de l’ossature des gencives (alvéoloplastie)

Avant la fabrication d’un appareil prothétique, il arrive qu’il faille redonner une forme adéquate à l’os de la gencive (crête alvéolaire) afin que celui-ci supporte bien la prothèse. De plus, l’élimination de spicules osseux au niveau de la crête peut réduire l’inconfort du patient.

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE
ou 1 888 819 0827

Questions et réponses sur la chirurgie pré-prothétique

Poser une question

Laisser un commentaire sur la chirurgie pré-prothétique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont infiqués par un astérisques (*)

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.