Montréal (514) 798-5475
St-Jérôme (450) 431-7737

Douleurs oro-faciales

La médecine buccale est la spécialité de la médecine dentaire ayant pour objet la gestion de la santé buccale des patients présentant des conditions médicales complexes ainsi que le diagnostic et le traitement principalement non chirurgical des maladies primitives de la cavité buccale et des désordres constitutionnels et syndromes douloureux pouvant affecter la sphère orofaciale. De façon plus pratique, le spécialiste en médecine buccale diagnostique et traite des désordres de la bouche et de la sphère orofaciale. Des désordres fréquemment rencontrés incluent:

• Les maladies de peau comme le lichen plan
• La sécheresse buccale
• Les infections à champignons
• Le cancer de la bouche et lésions prémalignes
• Le syndrome de brûlure de bouche
• Les douleurs faciales atypiques
• Les migraines et les céphalées
• Les douleurs musculaires chroniques
• Les désordres articulaires

La médecine buccale joue un grand rôle dans la détection de lésions prémalignes. Cliniquement, les lésions prémalignes de la cavité buccale peuvent se présenter sous forme de lésions blanches (leucoplasies), rouges (érythroplasies) ou mixtes (érythroleucoplasies). Plusieurs facteurs étiologiques sont impliqués dans le développement de lésions prémalignes :

• Tabac et alcool
• Âge et sexe
• Rayons ultraviolets
• Facteurs infectieux

 

Tabac et alcool

Médecine buccale 1

Le tabac et l’alcool sont reconnus comme étant les facteurs de risques les plus importants en ce qui a trait le développement de lésions prémalignes et du cancer de la bouche. L’action cancérigène du tabac est directement proportionnelle à la dose et à la durée de consommation. L’effet cancérigène est d’autant plus important si la consommation débute dès un jeune âge. Les produits tabagiques inclus la cigarette, cigare, pipe et tabac à chiquer. Il est plus dangereux de consommer le cigare et la pipe comparativement à la cigarette. De plus, l’utilisation de tabac fumé est plus dévastatrice que l’utilisation de tabac sans fumé.

La consommation d’alcool ne semble pas provoquer l’apparition de lésions blanches en bouche mais possède une action synergique avec le tabac et multiplie le risque de développer le cancer de la bouche.

 

Âge et sexe

Le cancer buccal est plus fréquent chez les hommes de plus de 60 ans. La prédominance masculine est probablement due à des habitudes de vie qui diffèrent de celles de la femme (consommation abusive d’alcool et de tabac).

 

Rayons ultraviolets

Médecine buccale 2

Une exposition trop prolongé et excessive aux rayons ultraviolets peut jouer un rôle important dans le développement du cancer de la peau et de la lèvre inférieure.

 

Facteurs infectieux

Certains virus, bactéries et champignons peuvent être des facteurs de risques dans le développement de lésions prémalignes et du cancer buccal.

Une consultation en médecine buccale se déroule habituellement en 30 à 45 minutes selon la problématique à évaluer. La majeure partie de la consultation consiste à répondre à de nombreuses questions et en un examen détaillé de la bouche et des structures annexes. Des radiographies, de l’imagerie spécialisée, des prises de sang et des biopsies peuvent être nécessaires à l’établissement du diagnostic final. Certaines conditions, telles les maladies de peau et les douleurs chroniques, nécessitent un suivi à plus long terme.

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE
ou par téléphone
Montréal (514) 798-5475
St-Jérôme (450) 431-7737

Questions et réponses sur les douleurs oro-faciales

Poser une question

Laisser un commentaire sur les douleurs oro-faciales

  1. Luc dit :

    Bonsoir, j’ai un pont fixe (13-12-11-21-22-23) depuis 15 ans. Depuis juin 2014, j’ai des douleurs au-dessus de la gencive du haut et cela me donne mal à la tête. Après plusieurs radiographies chez ma dentiste, elle ne semble pas trouver le problème. J’ai passé, depuis le mois de juin 2014, 4 IRM, Tête, cou, colonne vertébrale et dos. J’ai passé un scan des sinus. Mon médecin de famille ne semble pas trouver le problème non plus. Est-ce que vous pensez qu’une consultation avec un chirurgien maxillo-facial pourra m’aider? Merci!

    1. Espace Maxillo dit :

      Une consultation avec un chirurgien maxillo-facial pourrait certes vous aider mais dans le contexte d’une investigation pour une douleur dont la nature n’est pas encore précisée, une évaluation avec un spécialiste en médecine buccale et pathologie maxillo-faciale serait davantage appropriée. Les médecins de cette spécialité traitent les patients de douleurs oro-faciales et travaillent souvent en collaboration avec le chirurgien maxillo-facial dans les cas plus complexes ou nécessitant une intervention chirurgicale. Le spécialiste en chirurgie maxillo-faciale ou le spécialiste en médecine qui vous verra devra faire la synthèse de tous les éléments de votre dossier pour établir la suite du traitement et de l’investigation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont infiqués par un astérisques (*)

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.